Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retraites : Ayrault confirme la création d'un compte individuel-pénibilité

mardi 13 août 2013 à 9:13 France Bleu

A l'occasion d'une visite sur un chantier de nuit, Jean-Marc Ayrault a confirmé que le gouvernement réfléchissait, dans le cadre de sa réforme des retraites, à la mise en place d'un "compte épargne" personnel pour les personnes travaillant dans des conditions pénibles. Il pourrait par exemple permettre de gagner des trimestres plus vite. Son financement n'est pas encore précisé.

Jean-Marc Ayrault
Jean-Marc Ayrault © Reuters

Sortie matinale pour le Premier ministre, au lendemain de son retour de vacances. Jean-Marc Ayrault, accompagné de Michel Sapin et Marisol Touraine, ministres du Travail et des Affaires sociales, s'est rendu ce mardi, au petit matin, sur le chantier d'un tramway dans les Yvelines, à la rencontre des travailleurs de nuit.

A cette occasion, le chef du gouvernement a confirmé que son équipe réfléchit à la mise en place d'un compte individuel-pénibilité . Il s'agirait d'un "compte d'épargne ", une sorte de compte de points permettant d'obtenir des crédits de formation ou "de gagner des trimestres et de partir plus tôt à la retraite ".

Jean-Marc Ayrault en visite dans les Yvelines : le reportage de Manuel Ruffez

Jean-Marc Ayrault n'a pas, toutefois, précisé comment serait financée cette nouvelle mesure, ni quel serait son coût. Celle-ci pourrait, selon des informations de presse, passer par une nouvelle forme de cotisation patronale. Les milieux patronaux s'inquiètent de cette potentielle ponction sociale.