Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Samedi rouge : ça bouchonne aussi sur les aires de repos

samedi 15 août 2015 à 6:30 Par Alexandre Blanc, France Bleu Gironde

Le week-end du 15 août est celui où les automobilistes sont les plus nombreux sur les routes. C'est aussi celui où les stations-services et restaurants des aires de repos enregistrent leur plus gros chiffre d'affaire. Reportage à Bordeaux-Cestas.

Aire de repos d'une autoroute
Aire de repos d'une autoroute © Radio France - marine vlahovic

Ce samedi est classé rouge dans les deux sens par Bison Futé. S'il existait un organisme chargé de surveiller la fréquentation des aires de repos, l'indicateur signalerait aussi des bouchons à la caisse. "C'est le jour où nous réalisons le plus gros chiffre d'affaire de l'année", note Inès Potier, directrice de deux restaurants et d'un hôtel sur l'aire de Bordeaux-Cestas. En ce grand week-end de retour, la fréquentation est quadruplée. "On vend 500 chocolatines et 500 croissants par jour", poursuit la gérante. La station-service voisine écoule plus de 1000 sandwiches quotidiennement. "Les cuves de 32 000 litres de gasoil ont été remplies. On a largement de quoi tenir le week-end", assure l'adjoint au gérant. 

Journée rouge aussi sur les aires de repos

Pour faire face à l'afflux de clients, les équipes ont été renforcées. 46 salariés et saisonniers sont mobilisés sur l'aire de repos. Ils ne sont qu'une vingtaine en temps normal. Les batteries des employés sont rechargées. "On va courir partout. Ça fait du bien", se réjouit l'adjoint au directeur de la station-service. Eux aussi vont faire des kilomètres. Mais le plus pénible reste certainement l'énervement des clients. 

"Quand ils partent en vacances, ils sont de bonne humeur. Quand ils rentrent, ils ne le sont pas tous" — Inès Potier, directrice de l'hôtel et des restaurants sur l'aire de Bordeaux-Cestas

"Après trois heures de bouchons sur Bordeaux, ils ne sont pas forcément très agréables, mais nous on est là pour leur redonner le sourire", conclut Inès Potier, joviale.