Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sécurité routière : 4.200 radars fin 2013, un total définitif

-
Par , France Bleu

Le gouvernement n'installera pas de radars supplémentaires en 2014, a annoncé vendredi le délégué interministériel à la sécurité routière. A la fin de l'année, 4.200 appareils au total seront en service sur les routes.

4.200 radars seront en service le long des routes fin 2013*
4.200 radars seront en service le long des routes fin 2013* © Maxppp

Une centaine de radars vont encore être installés le long des routes d'ici la fin de l'année, a expliqué ce vendredi Frédéric Péchenard. Mais ce seront les derniers. Le délégué interministériel à la sécurité routière, dans un entretien au Parisien/Aujourd'hui en France, assure en effet que le nombre de radars atteindra son niveau "optimum". 4.200 appareils en tout seront alors en service.Est-ce un changement de stratégie dans la lutte contre l'insécurité routière ? "Non", répond l'intéressé, qui défend l'installation massive de radars ces dernières années. "Ce sont eux qui ont permis de limiter le nombre de tués", explique-t-il. "Si l’on a réussi à sauver 36.000 vies sur la route de 2002 à 2012, c’est à 80% grâce à l’implantation des radars".

Moderniser les "vieux modèles"

Mais le gouvernement estime qu'une phase de modernisation doit désormais s'ouvrir. "Les vieux modèles seront progressivement remplacés par des radars plus intelligents, plus efficaces", détaille-t-il, alors que la fiabilité et l'emplacement des appareils sont parfois mis en cause par les usagers. Frédéric Péchenard évoque notamment la généralisation des "radars tronçons, qui permettent de calculer la vitesse moyenne d'un automobiliste sur une portion de 1 à 20 km".Les autorités se fixent comme objectif de passer sous la barre des 2.000 morts par an à l’horizon 2020. L’an dernier, 3.645 personnes ont perdu la vie au volant.

Les tués sur les routes en mai
Les tués sur les routes en mai
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu