Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les bouquetins du massif du Bargy

Ségolone Royal : "Le massif du Bargy doit être assaini avant la réintroduction des bouquetins"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays de Savoie

En visite en Haute-Savoie samedi pour l’inauguration symbolique du refuge du Gouter, la ministre de l’Ecologie s’est également exprimée sur l’avenir des bouquetins du Bargy, dont certains sont atteins de la brucellose. Pour Ségolène Royal, le massif doit être "assaini".

Ségolène Royale en Haute-Savoie Septembre 2014
Ségolène Royale en Haute-Savoie Septembre 2014 © Radio France - Richard Vivion

Après une heure dans le tramway du Mont-Blanc et un quart d’heure de marche, chaussures de montagne aux pieds, Ségolène Royal est arrivée au refuge du Nid d’Aigle à 2.412 mètres d’altitude. C’est ici, sous l’œil de deux chamois que la ministre de l’Écologie s’est exprimée sur l’avenir des bouquetins du Bargy.

"Il faut assainir le massif du Bargy" — Ségolène Royal, ministre de l'Écologie et du Développement durable

segolène royale en haute savoie sur le bouquetin du bargy

"Le problème de la brucellose est limité au massif du Bargy, 300 animaux sont concernés. Ce sont eux qui posent problème" a-t-elle indiqué. "Je souhaite protéger la qualité des productions du terroir donc il faut assainir le massif et nous prendrons les mesures qui s’imposent et que dans un second temps, la réintroduction du bouquetin se fasse sur un territoire assaini."

Assainissement, réintroduction. Pour les défenseurs de la nature, opposés à l’abattage de toutes les bêtes, le message de la ministre a été clair. "Assainir c’est un euphémisme pour dire abattage total" regrette Jean-Pierre Crouzat, porte parole de la FRAPNA et de la LPO en Haute-Savoie. "Nous regrettons que la ministre cède aux pressions du préfet et de certains parlementaires." Les associations estiment qu’il existe d’autres solutions à l’abattage total (une première vague d’abattage de bouquetins touchés par la brucellose avait été réalisé l’année dernière dans le massif Bargy). *"Notamment un test qui permettrait de faire le tri entre les animaux contaminés et les sains" explique Jean-Pierre Crouzat.

Manif Asso défense bouquetins bargy à st gervais
Manif Asso défense bouquetins bargy à st gervais © Radio France - Richard Vivion

Les associations veulent maintenant faire remonter le dossier au niveau européen. Ségolène Royal a reconnu que ce genre de décision était difficile. "Mais je ne peux pas laisser la brucellose se propager" a rappelé la ministre.

reportage bouquetin bargy royal

Choix de la station

À venir dansDanssecondess