Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Solarézo : des ateliers fantômes ?

jeudi 29 août 2013 à 17:34 France Bleu Gascogne

Depuis un an, Solarézo était-elle une entreprise fictive ? Le terme est fort mais la question se pose véritablement. Deux jours après la liquidation prononcée par le tribunal de commerce de Dax, les langues se délient.

La production était à l'arrêt depuis deux mois et demi, mais certains salariés de Solarézo vont encore plus loin. Ils parlent d'ateliers fantômes. Plusieurs employés évoquent une ligne de production allumée uniquement lors des visites d'élus, de journalistes et d'investisseurs. Ecoutez le récit d'une des délégués du personnel. 

Une des délégués du personnel de Rézax parle de \"magouille\"

Cette deuxième ligne n'aurait tourné que cinq mois, de mai 2011 à octobre 2011. Elle a été subventionnée à hauteur d'1,4 million d'euros par les pouvoirs publics : 500.000 euros de la part du Conseil régional, 500.000 euros du Conseil départemental et 400.000 euros d'aides directes de l'Etat au titre d'une prime pour l'aménagement du territoire. Henri Emmanuelli critique une gestion opaque de Solarézo.

Henri Emmanuelli critique une gestion opaque de Solarézo

Henri Emmanuelli critique une gestion opaque de Solarézo 

La direction de Solarézo n'a pas souhaité répondre à nos questions.

Par :