Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Somme : la jeune Lorine est bien morte d'une méningite

-
Par , France Bleu Picardie

L'adolescente de 17 ans morte mercredi soir à l'hôpital d'Abbeville a bien été victime d'un purpura flminans provoqué par un méningocoque. Des analyses sont en cours pour déterminer le type de souche responsable du décès. Une cellule d'aide psychologique sera mise en place lundi matin au lycée professionnel de Friville-Escarbotin où elle était scolarisée.

Les médecins ont confirmé le cas de méningite
Les médecins ont confirmé le cas de méningite © Maxppp

La méningite est bel et bien à l'origine de la mort d'une jeune-fille de 17 ans habitante de Chepy en Picardie maritime, dans la nuit de mercredi à jeudi. Confirmation de l'Agence Régionale de Santé vendredi. Les médecins ont diagnostiqué une bactérie, le purpura fulminans provoqué par un méningocoque. Des analyses complémentaires sont menées à l'Institut Pasteur pour connaître la souche responsable du décès. Les résultats seront connus samedi soir.

L'entourage de la vicitime a été immédiatement pris en charge

L'entourage a reçu un traitement antibiotique préventif. Par ailleurs, toutes les personnes proches de la jeune Lorine, ses camarades de classe, ont pu être jointes. Sur la quarantaine de personnes identifiées, une vingtaine a également reçu un traitement préventif. Elles ont en effet été en contact au moins une heure, à moins d'un mètre avec l'adolescente au cours des dix derniers jours.

En cas de doute, il est recommandé d'appeler le Samu de la Somme en composant le 15.

Une cellule psychologique

La direction des services académiques de la Somme mettra en place dès lundi matin, une cellule psychologique d'écoute au sein du lycée professionnel du Vimeu de Friville-Escarbotin où la jeune-fille de 17 ans était scolarisée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess