Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Accrochage Élan Béarnais - Chalon : « Il y aura forcément des sanctions »

dimanche 25 novembre 2018 à 15:26 Par Damien Gozioso, France Bleu Béarn

Le président de la Ligue Nationale de Basket, Alain Béral, condamne fermement ce dimanche la tournure qu'a pris l'après-match entre l'Élan Béarnais et Chalon-sur-Saône, sur fond d'accrochage entre Jimmy Vérove et Jean-Denys Choulet.

L'assistant coach de l'Élan, Jimmy Vérove, retenu par Léo Cavalière et Vitalis Chikoko alors qu'il vient de s'expliquer de manière virulente avec Jean-Denys Choulet.
L'assistant coach de l'Élan, Jimmy Vérove, retenu par Léo Cavalière et Vitalis Chikoko alors qu'il vient de s'expliquer de manière virulente avec Jean-Denys Choulet. © Maxppp - Quentin Top

Pau, France

Le début de la scène a échappé à une partie du Palais des sports ce samedi soir à Pau. Alors que l'Élan vient de s'imposer 101-96 face à Chalon-sur-Saône, les deux équipes se saluent, et Jean-Denys Choulet, le coach adverse, semble bousculer Laurent Vila, et c'est à ce moment-là que Jimmy Vérove, l'assistant du coach béarnais, s'interpose. Une séquence captée par les caméras du diffuseur, RMC Sport.

Au lendemain de cet incident, Alain Béral, président de la LNB (et ancien président de l'Élan Béarnais de 2003 à 2008 puis entre 2010 et 2011) confie que des sanctions vont tomber.

France Bleu Béarn : Vous étiez au Palais des Sports, avez-vous été témoin direct de la scène ?

Alain Béral : Oui, j'étais dans la tribune en face, et j'ai bien vu qu'il se passait quelque chose autour de la table de marque et après on me l'a aussi rapporté. Tout cela reste à vérifier, mais il est clair que le coach de Chalon a eu une attitude agressive dès lors qu'un temps-mort a été pris par le coach de Pau pour une raison qui le regarde lui et son match... Ensuite, lorsque les coachs se sont réunis au moment où on devrait célébrer un match, et respecter le vainqueur et le vaincu, il s'est passé des choses qui ne doivent pas arriver, qui sont mêmes inédites à mon sens.

Des comportements que vous condamnez ?

Obligatoirement. Déjà les coachs doivent se respecter et respecter leurs décisions, alors les voir en venir aux mains, c'est inacceptable. On est en train de regarder les images pour faire en sorte de gérer cette situation du mieux possible.

Cela appelle donc des sanctions ?

Il ne peut pas ne pas y avoir de sanctions. Il va falloir que nous soyons absolument sûrs de nous, c'est pour ça que nous allons étudier attentivement les images du diffuseur, c'est un facteur essentiel, et la commission sportive va saisir la commission de discipline puisque le délégué présent sur place a déjà fait son rapport. Donc forcément des choses vont se passer.

On peut s'attendre à des amendes, à des suspensions ?

Oui, peut-être un peu de tout ça... L'amende est un cas de figure, la suspension pour un match ou plusieurs aussi. Laurent Vila n'est pas directement en cause, mais il est clair qu'il y a eu agression d'un côté et réponse de l'autre, et la commission de discipline devra décider quoi faire dans un cas comme dans l'autre. Parce que encore une fois, en sport on ne peut pas se battre au bord du terrain, parce qu'on a perdu ou gagné... Dans le sport il y a du fair-play et du respect.

Alain Béral, le président de la Ligue Nationale de Basket. - Maxppp
Alain Béral, le président de la Ligue Nationale de Basket. © Maxppp - Josselin Clair