Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Ana Gros s'engage au Brest Bretagne Handball : "Brest a la possibilité de progresser et d'exister en Europe"

mardi 30 janvier 2018 à 19:14 Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel et France Bleu Lorraine Nord

C'est une pointure que le Brest Bretagne Handball vient de signer pour deux saisons. Ana Gros, meilleure buteuse de LFH. En quatre ans à Metz, la Slovène a gagné trois titres de champion, a été élue trois fois meilleure arrière droite de LFH, et à joué un quart-de-finale de Ligue des champions.

Ana Gros (à droite) lors d'un match à Brest Arena, avec Metz, la saison dernière
Ana Gros (à droite) lors d'un match à Brest Arena, avec Metz, la saison dernière © Maxppp - Nicolas Créach / Le Télégramme

Brest, France

Ana, pourquoi avoir quitté Metz Handball pour l'un de ses plus sérieux rivaux, Brest ?

Brest a beaucoup d'ambitions. Notamment celle d'aller le plus loin possible dans les compétitions européennes. C'est le plus important. C'est la raison pour laquelle j'ai signé là-bas. C'est devenu notre rival numéro un, les rencontres contre Brest ont toujours été serrées et le club a la possibilité de progresser, et d'exister dans ces compétitions. Je n'aurais jamais signé sans cela. 

Metz peut lui aussi nourrir ces ambitions...

C'est vrai. Et je me sens très bien ici. Mais je pense que le moment est le bon pour partir. J'ai besoin d'un nouveau challenge dans ma carrière. Penser, essayer, et gagner quelque chose de nouveau.

Une finale contre Brest ? Ça peut arriver, c'est sûr

Vous avez connu quelques uns des meilleurs championnats, et clubs, européens. Rester en France était votre souhait ?

Rester en France n'était pas ma priorité. Mais c'est un plus. J'aime la vie ici. 

Il y a évidemment une saison à terminer. Vous imaginez une nouvelle finale de LFH contre vos prochain adversaire ?

Ça peut arriver, c'est sûr. Mais je suis joueuse de Metz Handball jusqu'à fin juin, et je vais tout donner.