Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

BASKET| Battue 72-66 par Boulazac, la Chorale n'ira pas en Pro A

-
Par France Bleu Saint-Étienne Loire

Les Roannais se sont inclinés 66-72 à domicile face à Boulazac. Déjà perdants au premier match de leurs quarts de finale de play offs, la Chorale a vu dimanche soir s'envoler ses espoirs de Pro A.

Les Roannais ont dû faire face à un sursaut de Boulazac dans le dernier quart temps
Les Roannais ont dû faire face à un sursaut de Boulazac dans le dernier quart temps © Radio France

L’affaire était pourtant bien partie : alors que la Chorale menait la rencontre la tête haute pendant toute la première moitié du match, les Roannais ont dû faire face à un sursaut de Boulazac lors du dernier quart temps, qui s’est finalement imposé dimanche à la Halle André Vacheresse 72-66.

Pas de Pro A pour la Chorale

Cet échec sape définitivement pour les Roannais toute perspective de Pro A, alors que la Chorale devait impérativement gagner dimanche soir pour jouer le match d’appui mardi. Les Choraliens s’étaient déjà inclinés de peu vendredi lors du match aller ( 67-65).

Encore une fois, on se laisse griser, et on est sanctionné. C’est la déception, c’est dommage…

L’entraineur roannais Frédéric Brouillaud, déçu, ne cache pas une pointe d’agacement, et pointe "les mêmes maux" qui provoque les "mêmes effets" : "On est dans l’euphorie, et au lieu de controler, de jouer avec les fautes à donner, on laisse faire des contre-attaque… Alors que du côté de Boulazac, on a senti une vraie unité…Encore une fois, on se laisse griser, et on est sanctionné. C’est la déception, c’est dommage… "

Une occasion manquée

Raphaël Desroses, ressort, lui, de la rencontre avec l'amertume d'une occasion manquée : "Sur le dernier quart temps, c’est dommage de ne pas prendre de shoot : sur cinq positions d’affilée, on a perdu le ballon… Alors qu’on est là pour marquer… ", soupire-t-il, déçu.

Choix de la station

France Bleu