Basket – Handball – Volley

Basket - Boris Diaw : "il ne faudra pas laisser la Lettonie s'enflammer"

Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde mardi 15 septembre 2015 à 7:00

Boris Diaw, le capitaine bordelais de l'équipe de France de basket
Boris Diaw, le capitaine bordelais de l'équipe de France de basket - @Maxppp

L'équipe de France de basket affronte la Lettonie en quart de finale de l'Euro ce mardi (21h) à Lille. Pour Boris Diaw, la Bleus devront une nouvelle fois faire la différence grâce à leur pression défensive face à une équipe atypique.

Les Bleus de Boris Diaw défient la Lettonie ce mardi soir (21h) en quart de finale de l'Euro de basket. Le capitaine bordelais se méfie de cette équipe même si la France est archi-favorite.

France Bleu Gironde : On sent beaucoup de confiance dans cette équipe de France ?_

Boris Diaw_ : c'est vrai qu'il y a beaucoup de sérénité et sérieux dans cette équipe depuis le début. On fait attention à tous les détails. On connait aussi notre force. On peut compter les uns sur les autres. Si on ne fait pas la différence dès le départ comme contre la Turquie, on les use et finalement ceux qui rentrent font l'écart.

On a un vrai banc et c'est peut-être la différence avec d'autres équipes.

La petite forme de Tony Parler, ça vous inquiète ?

Non pas du tout. Tout le monde peut marquer. On n'est pas le profil d'équipe d'avoir deux joueurs qui mettent 30 ou 25 points par match et les autres posent juste des écrans. Chez nous, la marque est partagée. C'est aussi la rançon de la gloire pour Tony (Parker). Il est le meilleur marqueur de l'Histoire de l'Euro et donc il est très surveillé. Du coup, les défenses adverses se concentrent beaucoup sur lui et ça ouvre des opportunités pour les autres.

Comment jugez-vous cette équipe de la Lettonie ?

Déjà c'est un quart de finale donc il y a beaucoup d'enjeux sur ce match.

La Lettonie, c'est une équipe atypique qu'on connait très bien. Ils peuvent prendre feu à tout moment.

Quand ils vont enchaîner 4 ou 5 paniers d'affilée, il va falloir tempérer et gagner sur la longueur. Nos rotations doivent nous permettre de maintenir une grosse pression défensive de la première à la dernière minute. Et quand ils vont commencer à rater, c'est là qu'on fera la différence.

Vos coéquipiers Nando De Colo et Geoffrey Lauvergne impressionnent depuis le début de l'Euro ?

Nando (De Colo) a vraiment passé un cap. C'est quelqu'un sur qui on peut compter. Il est d'une énorme fiabilité aux tirs et surtout il est constant aujourd'hui. Il n'y a plus de hauts et de bas, il est très efficace. Geoffrey (Lauvergne), c'est quelqu'un qui joue avec énormément d'émotions et d'énergies. Il est toujours à 300% à courir partout sur le terrain. Il faut le canaliser mais quand c'est le cas, il sort des grands matchs.

Comment vous vous sentez dans cette énorme salle (27 000 places) ? 

Super ! Contre la Turquie, c'était pour nous une première de jouer dans une salle aussi grande.  On a été très bien reçu par ce public. L'équipe a montré par ses résultats lors des dernières compétitions qu'elle était très compétitive et ça joue forcément.

C'est une grande fierté de jouer dans cette salle.

Le tableau final de l'Euro 2015 de Basket - Aucun(e)
Le tableau final de l'Euro 2015 de Basket - IDE