Basket – Handball – Volley

Basket - CBC - Camille Eleka revient sur les parquets de N1

Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) mardi 11 octobre 2016 à 9:27

Camille Eleka (en bleu) a dû patienter près de huit mois avant de rejouer avec le CBC
Camille Eleka (en bleu) a dû patienter près de huit mois avant de rejouer avec le CBC © Radio France - Olivier Duc

Camille Eleka est entré en jeu face à Chartres pendant un peu plus de trois minutes. L'ailier du CBC n'avait plus joué en championnat de N1 depuis février dernier en raison de blessures. Une première étape qui lui permet d'entrevoir un vrai retour après huit mois d'absence.

Camille Eleka n'est resté que 184 secondes sur le parquet dans les derniers instants de la victoire du CBC face à Chartres (101-90). Sa feuille de statistiques est restée vierge : pas de tirs ni de rebonds ou encore de fautes provoquées mais l'essentiel était de poser à nouveau le pied sur le parquet en compétition. Le public l'a bien compris en ovationnant l'un des deux seuls joueurs de l'effectif du CBC né et formé à Caen.

"Je considère le CBC comme ma 2e maison"

"Je considère le CBC comme ma 2e maison, estime l'ailier du CBC. J'avais à cœur de jouer sur le parquet du CBC. Je remercie le coach de m'avoir mis sur le terrain à la fin. C'était super. J'ai 28 ans et une carrière passe vite. Je me disais après le match comment ça va faire quand dans dix ans je n'aurais plus cette sensation-là. Je pense que cela va énormément me manquer."

"Je considère le CBC comme ma deuxième maison" - Radio France
"Je considère le CBC comme ma deuxième maison" © Radio France - Olivier Duc

"C'était super difficile parce qu'on a attendu deux-trois mois avant de m'opérer. On voulait savoir si cela pourrait se remettre tout seul"

Camille Eleka le sait d'autant plus que pendant près de huit mois il n'a pas pu jouer en raison d'une blessure au pied plus complexe et plus longue à soigner qu'initialement prévue. "C'était super difficile parce qu'en plus on a attendu deux-trois mois avant de m'opérer. On voulait savoir si cela pourrait se remettre tout seul. J'avais malheureusement toujours des douleurs. C'est une petite frustration mais bon, ce n'est pas grave. C'est la vie. Il n'y a pas de regrets.

"La difficulté en ce moment, c'est de gérer vraiment mon tendon et de ne pas aller plus vite que la musique"

Ces 184 secondes de jeu ne sont qu'une première étape. Camille Eleka va devoir reprendre ses marques sans forcer son retour. "Physiquement ça va. C'est plus les sensations basket qui sont un petit peu chaude à retrouver, explique l'ailier caennais. Je dois faire attention de ne pas trop en faire après les entraînements puisque j'ai encore quelques petites douleurs. C'est un peu plus ça la difficulté en ce moment, c'est de gérer vraiment mon tendon et ne pas aller plus vite que la musique."

L'équipe du CBC a déjà repris le championnat depuis quatre journées en N1M. Renouvelée à 70%, l'effectif caennais a déjà neuf semaines de préparation et de compétition dans les jambes et dans les mains. Camille Eleka va devoir rattraper le temps perdu même s'il a suivi sur le bord du terrain les différents systèmes de jeu.

Il est un peu en retard, ce qui est normal par rapport à une équipe qui s'entraîne depuis début août"

"Il a passé un long tunnel, résume son coach Hervé Coudray. Il a eu la possibilité d'être sur la feuille de match. Le contexte a fait qu'il a pu aussi rentrer sur le terrain. Il va falloir qu'il se mette dans le bain. Il est un petit peu en retard, ce qui est normal par rapport à une équipe qui s'entraîne depuis début août. Même là, il n'a fait qu'un entraînement sur deux cette semaine donc il y a encore du boulot par rapport à ça."

Réécoutez le Normandie Sports sur Camille Eleka

Partager sur :