Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Basket : coupe de France maudite pour les Flammes Carolos, battues par Bourges (67-58)

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Comme en 2017 et en 2018, les Flammes Carolos de Charleville-Mézières se sont inclinées, ce samedi, en finale de la Coupe de France. Et comme, sur les deux dernières années, ce sont les Tango de Bourges, qui leur ont barré la route qui mène à leur premier trophée.

Les intérieures carolos Haley Peters (à gauche) et Ana Maria Filip (à droite) ont eu du mal à stopper la Berruyère Marine Johannes (ballon en main)
Les intérieures carolos Haley Peters (à gauche) et Ana Maria Filip (à droite) ont eu du mal à stopper la Berruyère Marine Johannes (ballon en main) © Maxppp - Maxppp

Charleville-Mézières, France

Le Mur Rouge, les 1 000 supporters venus de Charleville-Mézières, n'a pas suffi. Les Carolos sont toujours maudites contre Bourges. L'une des meilleures équipes de France leur a de nouveau barré la route, ce samedi (67-58). Les Flammes, qui n'ont toujours pas rapporté le premier trophée de l'histoire du club, sont désormais en vacances, après une saison quand même réussie, marquée donc par cette nouvelle finale, une demi-finale de la Ligue Féminine, et un quart de finale d'Eurocoupe

En tête à la pause

Et pourtant, samedi, à l'AccorHotel Arena de Paris-Bercy, les Ardennaises y ont cru. Dans une finale marquée par la maladresse des deux équipes, elles étaient même en tête à la mi-temps (27-25). "On était vraiment dans le match, regrette la pivot Anna Filip. Et ensuite dans le troisème quart-temps on a eu un coup de mou. Quand tu joues une finale de haut niveau, la moindre erreur est fatale, on a manqué un peu de lucidité". 

Et, effectivement, le troisième quart-temps prolifique des Berruyères, associé au manque de réussite au tir des Carolos (33% de réussite), n'a laissé que peu d'espoir. Même un dernier sursaut, et un retour à 5 points dans le dernier acte n'aura pas suffi.  "On a cruellement manqué d'adresse, souligne la meneuse Marie-Ève Paget. On a fait une bonne première mi-temps, je ne pense pas que la deuxième soit dégueulasse non plus. Mais ça n'a pas suffi contre cette équipe là".