Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Basket - Eurocup : Un Limoges CSP très diminué est éliminé de l'Eurocup après avoir sombré face à l'Asvel

-
Par , France Bleu Limousin
Limoges, France

A deux journées de la fin du Top 16 de l'Eurocup, le Limoges CSP est déjà certain de ne pas aller en quart de finale. La faute à une large défaite mercredi soir face à l'Asvel 61 à 87. Un match marqué par un arbitrage indigne en fin de 1ere mi-temps.

L'Asvel mérite largement sa victoire mais il était difficile de rester calme vis à vis des arbitres mercredi soir côté Limougeaud !
L'Asvel mérite largement sa victoire mais il était difficile de rester calme vis à vis des arbitres mercredi soir côté Limougeaud ! © Maxppp - Stéphane Lefèvre

Le Limoges CSP vient d'essuyer sa 4e défaite en autant de matches dans le Top 16 de l'Eurocup. Cette fois à domicile face à l'Asvel 61 à 87. Si il reste deux rencontres à disputer, les hommes de Kyle Milling sont d'ores et déjà mathématiquement éliminés de la course aux quarts de finale. Un match dominé de la tête et des épaules par Lyon-Villeurbanne, face à des Limougeauds privés du pivot Mam Jaiteh, et avec un William Howard victime d'une migraine et qui a d'ailleurs terminé le match à 0 point !

Une équipe de l'Asvel largement au dessus du Limoges CSP

Mais au delà des absents, l'Asvel a montré toutes ses qualités selon l’entraîneur de Limoges Kyle Milling :"L'Asvel a fait un match extraordinaire. Si ils jouent comme ça, c'est la meilleure équipe en France. Sur le papier mais aussi comme ce soir, sur le terrain. Mais quand on joue sans Mam et avec William qui était malade... Plus deux ou trois autres joueurs qui n'ont pas vraiment fait leur match, c'est difficile. Au début, on a eu des bons shoots mais on a raté, et quand tu rates des choses faciles, tu ne mets pas dedans à 3 points, parce que tu prends une petite claque au niveau du mental. Si on avait mis nos shoots, on aurait pu les jouer les yeux dans les yeux mais c'est comme ça."

Des Limougeauds qui en plus de ces vents contraires, ont subi un arbitrage indigne d'une compétition comme l'Eurocup, sur des décisions lunaires en fin de 2e quart temps. Alors que Charles Kahudi assène un coup de coude à Dru Joyce en protégeant le ballon au poste bas, il n'est pas sanctionné d'une faute offensive comme quelques minutes auparavant. Au contraire, les arbitres sifflent une faute technique au meneur du CSP qui s'énerve et en prend une seconde, dans la foulée. Résultat, il est exclu avant la pause ! Un arbitrage pas au niveau selon le coach du CSP :"C'est sûr qu'on a pas été aidé par les arbitres. En 1ère mi-temps c'était pas au niveau de l'Eurocup. Depuis le début, c'est un bon arbitrage, c'est propre. Mais ce soir, oui, c'était limite."

Mais le Limoges CSP pas aidé par une décision scandaleuse des arbitres

Même si Charles Kahudi ne voit pas cela sous cet angle :"Franchement, j'étais pas conscient de tout ça. Moi j'étais dans mon truc. L’arbitre a sifflé. J'ai pas mis de coup de coude, au contraire, parce que je sais très bien qu'ils vont me faire une prise à deux à tous les coups. Donc j'ai gardé la balle assez serrée près de moi. J'ai feinté de partir et il a floppé. Là dessus, c'est clair. Après il s'énerve, ça arrive...". C'est son analyse.  Le vrai problème n'étant pas son geste, mais la décision des arbitres.

Mais il faut être clair. Même sans cette décision arbitrale qui a eu le don d'énerver Beaublanc, l'Asvel était au dessus selon l'intérieur Jean Frédéric Morency :"Ces décisions des arbitres, tous ceux qui étaient à la salle ont vu et peuvent se faire une idée. Mais c'est quelque chose qu'on ne maîtrise pas. Ça ne sert à rien de commenter plus que ça. Ils nous ont dominé. On avait à cœur de ne pas perdre trois fois de suite face à eux. Mais ils ont été au dessus de nous ce soir. Physiquement et collectivement. Il faut l'admettre. Il faut qu'on apprenne des grandes équipes et qu'on avance. Maintenant, on a le championnat. Faut qu'on redresse la barre. Que mentalement, on se reprogramme pour retrouver une dynamique et des victoires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess