Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Basket - Jeep Élite : après la claque à Nanterre, l'Élan Béarnais enchaîne face à l'ASVEL

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Dans le sprint infernal de la fin de saison, l'Élan Béarnais va recevoir l'ASVEL ce samedi soir (18h30), 48 heures après avoir complètement manqué son match à Nanterre (115-77). Une réaction forte est attendue, d'autant que le public est de retour au Palais des Sports !

Les Béarnais du capitaine Jérémy Leloup avaient fait douter l'ASVEL au match aller.
Les Béarnais du capitaine Jérémy Leloup avaient fait douter l'ASVEL au match aller. © Maxppp - Joel Philippon

C'est un Élan Béarnais méconnaissable, par rapport aux deux succès consécutifs décrochés contre Dijon et à Cholet qui s'est présenté jeudi soir à Nanterre. Douchés d'entrée par un 9-0 encaissé, les Palois n'ont jamais inquiété l'équipe de Pascal Donnadieu qui prend deux victoires d'avance au classement et s'impose 115 à 77 face aux Béarnais. Pour l'Élan, cette claque doit faire réagir alors que le maintien n'est pas encore assuré (13e)... sauf que ce samedi soir, c'est l'ASVEL et son effectif XXL taillé pour l'EuroLigue qui se présente au Palais des Sports, on a connu mieux pour se relancer.

Tour de vis défensif

Pas besoin de chercher très loin les clés des six succès compilés par l'Élan Béarnais version Eric Bartecheky : un adversaire toujours muselé sous les 75 points (à l'exception du match aller face à Nanterre). Peut-être un vœu pieux face à la meilleure attaque de Jeep Élite, à plus de 91 points de moyenne, mais il faudra tout de même afficher plus de détermination que dans les Hauts-de-Seine assure le coach palois : "Dans cette dernière ligne droite, l'équipe la plus importante, celle dont on doit se soucier, c'est nous. Déjà que quand on montre un bon visage, comme contre Dijon et Cholet, ce n'est pas simple, quand on joue et qu'on défend comme à Nanterre, c'est mort. J'espère qu'on va réapprendre de ça, pour retrouver un meilleur niveau".

Quoi qu'il arrive, l'Élan ne sera pas relégable dès ce week-end, mais il ne restera ensuite plus que sept matchs aux Béarnais pour forcer leurs destin. Pour l'heure six équipes – dont l'Élan Béarnais – sont à neuf victoires. Les Palois auront l'avantage de recevoir quatre fois sur cette fin de saison, dont trois (Gravelines, Chalon, Cholet) face à des équipes plus mal classées. Deux des trois derniers déplacements seront également sur le parquet d'équipes du fond de la classe (Boulazac et Gravelines), de quoi permettre, si l'Élan retrouve son sérieux, d'assurer le maintien et l'avenir du club.

Avec le retour du public

L'autre évènement du week-end, ce sera bien sûr le retour des supporters en tribune au Palais des Sports. 800 chanceux pour pousser derrière les Palois, ce n'était plus arrivé depuis sept mois ! Un bonheur pour eux, et pour l'Élan, et de quoi créer ce supplément d'âme dont auront besoin les Vert et Blanc pour rivaliser face à l'ASVEL.

Élan Béarnais / ASVEL, avant-match et match à vivre en intégralité ce samedi soir à partir de 18 heures avec France Bleu Béarn Bigorre !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess