Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Basket - Jeep Élite : l'Élan Béarnais dans le Nord en "opération commando"

Par

L'Élan Béarnais, à l'occasion de deux déplacements dans le Nord en deux semaines, peut creuser un écart confortable sur la zone rouge. Cela commence ce vendredi soir (20 heures) à Gravelines.

Justin Dentmon sera attendu en patron au Sportica. Justin Dentmon sera attendu en patron au Sportica.
Justin Dentmon sera attendu en patron au Sportica. © Maxppp - © Quentin Top

Après une trêve de près de trois semaines, l'Élan Béarnais (11e) retrouve la Jeep Élite dans le Nord. D'abord pour un déplacement à Gravelines ce vendredi (20 heures), avant-dernier, avant d'y revenir dès la semaine prochaine pour cette fois défier la lanterne rouge, Le Portel. Deux matchs qui permettraient aux Béarnais de prendre leurs distances de manière plus confortable encore avec les relégables.

Publicité
Logo France Bleu

Une équipe (presque) au complet

Hormis Nicolas De Jong forfait jusqu'en fin de saison, l'Élan dispose de l'ensemble de ses forces vives pour allier défier une équipe qui ressemble à un îlot de Béarn dans le Nord : Koffi, Mipoka, Thompson et même Dramé et Stojanovski , d'autant plus depuis l'arrivée du Belge Serge Crevecœur en tant que coach à la place de... Eric Bartecheky, autre ancien de la maison Vert et Blanc !

Avec une seule victoire sur les 14 derniers matchs, le BCM est dans l'urgence, avant-dernière attaque du championnat, mais l'Élan aussi juge Nicolas De Jong, qui retrouve peu à peu ses moyens et suit de près la préparation du groupe : "Eux sont dos au mur, et nous, un peu moins mais c'est seulement une impression... Il faut avoir un esprit commando en allant là-bas". "Aux cartes, quand on veut que le jeu vienne à soi, il faut mélanger le jeu, note le directeur Didier Gadou, on a des bons joueurs mais on n'arrive pas à les faire jouer ensemble tout le temps, on devient prévisibles et donc inconstants". Le match amical remporté face à Boulazac durant cette période de coupure (87-85 après pronlongation) incite les joueurs à l'optimisme : "Cela nous donne confiance, on aborde ce match à Gravelines comme une finale" résume Thibault Daval-Braquet. Et selon l'adage, bien connu, une finale ça se gagne.

Gravelines-Dunkerque / Élan Béarnais, c'est à vivre ce vendredi soir dès 19h30 pour l'avant-match avec France Bleu Béarn !

loading
loading
loading
Publicité
Logo France Bleu