Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Basket – Jeep Élite (J7) : l’Élan Béarnais prêt à faire tomber l’ASVEL

dimanche 28 octobre 2018 à 11:05 Par Damien Gozioso, France Bleu Béarn

L’Élan Béarnais accueille ce dimanche soir Lyon-Villeurbanne au Palais des Sports (18h30). L’équipe de Laurent Vila estime avoir les clés pour faire chuter un leader, pour l’heure, invaincu.

Il faudra encore toute l'adresse de CJ Harris à l'Élan Béarnais pour venir à bout de l'ASVEL.
Il faudra encore toute l'adresse de CJ Harris à l'Élan Béarnais pour venir à bout de l'ASVEL. © Maxppp - Quentin Top

Pau, France

De retour à l’équilibre après un succès bien construit à Cholet, on se doute que l’Élan se passerait bien d’un retour à un bilan négatif aussi rapide. Alors il faudra s’employer au moment d’accueillir l’ASVEL du président Tony Parker, l’équipe la plus forte du début de saison.

Défense de fer contre attaque de feu

« A chaque journée ils se rapprochent de leur première défaite », sourit Abdel Sylla, qui compte bien que cette défaite prenne forme sur le parquet du Palais des Sports de Pau. « C’est comme Monaco l’année dernière, prolonge Digué Diawara, ils écrasent tout mais il y a un moment où ils vont ralentir ». Pour l’heure Lyon-Villeurbanne n’a pas baissé le pied, avec six victoires en autant de rencontres, un bilan de 2e équipe la plus prolifique en moyenne (85,8 points, contre 72,3 points à l’Élan), l’ASVEL est aussi l’équipe à avoir encaissé le moins de points cette saison (428) juste derrière… l’Élan (420 pts). La défense de l’Élan, point fort de ce début de saison, aura encore fort à faire.

Digué Diawara : "A nous de les renverser"

« L’an dernier aussi c’était une grosse équipe, et pourtant on les avait battus deux fois » se souvient Léo Cavalière. Pareil lors de la saison précédente, si bien que l’Élan reste en saison régulière sur un 4-0 flatteur face à l’ASVEL. « Avantage Élan si on regarde les victoires récentes, juge Digué Diawara, mais c’est une saison différente, ils ont changé de coach… Élan/ASVEL c’est toujours un gros match ». Un gros match contre une équipe qui s’appuie sur des hommes en forme en ce début de saison : Charles Kahudi, David Lighty ou encore Mantas Kalnietis, le nouveau meneur arrivé de Milan. Le tout sous la houlette d’un nouveau coach, l’ancien de la Roca Team, Zvezdan Mitrovic.

Retrouvailles pour Diawara, au revoir pour Sylla

La tâche ne sera pas facilitée côté l’Élan par les absences probables pour ce match de Taqwa Pinero, gêné au dos, et de Yannick Bokolo, défenseur acharné et lui aussi mal remis de son dos, touché à Cholet. Cela risque de réduire au minimum les possibilités de rotation pour Laurent Vila au poste 1 et 2. Dans la raquette, Abdel Sylla sera lui bien présent, et pour la dernière fois puisque le pigiste médical s’en ira après ce match, c’est la conséquence du retour du Hongrois Akos Keller. « Ça m’a fait du bien de revenir, explique Sylla, je me suis donné à 100%, je ne calcule pas que c’est le dernier, je vais tout donner et j’espère finir sur une victoire ».

Abdel Sylla : "Il faudra livrer un gros combat"

Pour Digué Diawara ce match face à Lyon-Villeurbanne aura une autre saveur puisqu’il va retrouver son club formateur : « Oui je retrouve mes anciens coéquipiers, ça me fait plaisir mais il va falloir passer au-dessus de tout ça, j’ai changé d’équipe ». Diawara qui ne retrouvera pas son ami, et ancien partenaire en équipe de France chez les jeunes, Amine Noua. L’intérieur souffre d’une entorse de la cheville, un forfait de plus pour l’ASVEL déjà privé d’Alpha Kaba et Livio Jean-Charles dans la raquette. Ce n’est évidemment pas le souci de l’Élan. « Nous on va tout donner et si on a tout le Palais des Sports derrière nous, ça peut donner quelque chose de sympa » prophétise Léo Cavalière. On aimerait bien voir ça…

Élan Béarnais / Lyon-Villeurbanne c’est à vivre dès 18 heures avec France Bleu Béarn !