Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Basket - JeepELITE (J15) : Pour Jerry Boutsiele, le Limoges CSP "n'a pas abandonné l'idée de faire une bonne saison"

mercredi 26 décembre 2018 à 21:29 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

C'est soir de derby à Beaublanc. Le Limoges CSP reçoit son voisin du Boulazac Basket Dordogne ce jeudi soir pour le compte de la 15e journée de JeepELITE. Avant cette rencontre, Jerry Boutsiele pose son regard sur l'actualité du club.

Jerry Boutsiele au milieu de ses coéquipiers avant d'aller en conférence de presse à la veille du match de jeudi entre le Limoges CSP et Boulazac
Jerry Boutsiele au milieu de ses coéquipiers avant d'aller en conférence de presse à la veille du match de jeudi entre le Limoges CSP et Boulazac © Radio France - Jérôme Ostermann

Limoges, France

Le Limoges CSP joue à Beaublanc ce jeudi soir (20h) face à Boulazac pour le compte de la 15e journée de JeepELITE. Avant ce match et après un aller-retour express sur Paris pour passer Noël en famille, le pivot Jerry Boutsiele se confie. Interview.

France Bleu Limousin : L'équipe reste sur 5 victoires de suite. Peut-on dire que ça va mieux ?

Depuis 1 mois, ça va un peu mieux oui. On enchaîne les victoires. Donc ça fait du bien au moral. Comment on vit cette série ? On n'a pas non plus éclaté de joie après chaque victoire. On sait d'où on vient ! Ça peut recommencer à tout moment. On est modéré. On prend match après match et on ne s'enflamme pas. Mais tout ça rend plus fort. Ça forge le mental. J'espère qu'on est lancé. On a un peu plus de caractère qu'en début de saison.

On joue beaucoup plus libéré. Avec moins de complexes 

Avez-vous douté pendant cette période difficile ?

Bien sûr ! En commençant la saison, on avait de grandes ambitions. Quand on voit qu'on enchaîne les défaites et que l'on démarre très très mal, c'est sûr qu'on doute un peu. Mais on ne pouvait pas faire pire. Et on n'a pas abandonné l’idée de faire une bonne saison. On a continué à travailler et ça a payé. 

Comment expliquer un tel redressement ? Le nouvel entraîneur ? Le nouveau meneur ? Un effort de tous les joueurs ?

Un peu de tout. La nouvelle pédagogie que François (Peronnet) nous a imposé à l'entrainement, la qualité de travail. Ses fondamentaux. Ses principes de jeu. Son approche du basket. C'est très différent de Kyle. Jordan Taylor aussi sur le poste de meneur. Ça nous a grandement aidé. Je pense aussi qu'il y a beaucoup moins de frustration dans l'équipe. On joue beaucoup plus libéré. Avec moins de complexes. 

L'ambition collective au CSP, c'est le titre et rien d'autre ! 

Lors de votre mauvaise période, l'équipe était dominée au rebond. Maintenant, tout semble inversé avec un travail plus collectif dans ce secteur clé. Etes-vous d'accord ? 

C'est tout a fait ça. On est beaucoup plus soudé, dans tout. Au rebond, dans les rotations défensives. On est beaucoup plus agressifs. Il y a eu un déclic dans la tête de chaque joueur. Ce qui fait que maintenant, on est tous dans l'engagement. On se sent tous concernés. 

Quelles sont vos ambitions personnelles et collectives pour la suite de la saison ?

A titre personnel, d'être encore meilleur, tout simplement. Après, quand on vient au CSP, collectivement on sait ce que c'est, c'est le titre et rien d'autre ! Même si on a mal commencé, la saison est longue. Et aussi faire quelque chose au Top 16 de l'Eurocup. On n'a pas un groupe facile (Valence, Malaga et Etoile Rouge de Belgrade) mais on ne veut pas faire de la figuration. 

Vous affrontez ce jeudi une équipe de Boulazac qui réalise un bon début de saison avec le même bilan que Limoges (7V-7D)...

C'est un club qui a été repêché mais quand on voit l'équipe sur le papier, elle n'a rien d'une équipe de Pro B. On savait qu'elle pouvait avoir le niveau d'une équipe de l'élite. C'est une très bonne équipe. Physique. A l'intérieur, ils ont de gros joueurs. Ça va être un match compliqué.

(Le match entre le Limoges CSP et Boulazac est à vivre en intégralité sur francebleu.fr et France Bleu Limousin à partir de 20h)