Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Basket - JeepELITE (J23) : face au Mans, le Limoges CSP joue gros dans la course aux playoffs

-
Par , France Bleu Limousin

Trois jours après leur défaite à Strasbourg, les joueurs du Limoges CSP vont tenter de se relancer ce mardi soir (20h) à Beaublanc. Ils affrontent Le Mans pour le compte de la 23e journée de JeepELITE. Un concurrent direct pour une place en playoffs, les Manceaux étant 8e avec une victoire d'avance.

Au match aller, le Limoges CSP s'était incliné de 18 points dans la Sarthe
Au match aller, le Limoges CSP s'était incliné de 18 points dans la Sarthe © Maxppp - Olivier Blin

C'est un match qui pourrait peser lourd dans la course aux playoffs de JeepELITE. Le Limoges CSP reçoit Le Mans ce mardi soir (20h) à Beaublanc pour le compte de la 23e journée du championnat de France de basket. Sachant que le MSB occupe la 8e et dernière place qualificative pour les playoffs, avec une victoire d'avance et le point average particulier (+18) sur Limoges. Pour en venir à bout, les Limougeauds vont devoir faire beaucoup mieux qu'à Strasbourg. En Alsace samedi soir, on n'a pas reconnu la défense devenue intransigeante du Limoges CSP. Pour l'intérieur Hugo Invernizzi, c'est surtout un problème d'intensité. 

On s'est dit qu'on pourrait jouer en trottinant et en sautillant - Hugo Invernizzi

Et pour l'expliquer, il est fidèle à lui même. Avec ironie et sans langue de bois. Tout en taclant l'ancien entraineur Alfred Julbe :"Je crois qu'on a perdu 12 un contre un. Donc tu veux faire quoi ? Tu veux faire comme avec Alfred ? Des un contre un pendant 2 heures à l'entrainement, comme ça après tu es cramé et blessé ? Non, je pense pas. C'est simplement qu'on a été moins intense. On s'est dit que comme on avait gagné quelques matches, on pouvait jouer en trottinant et en sautillant - sic - Donc on s'est fait punir. En attaque, je pense qu'on est un peu retombé dans nos travers d'individualisme, même si on marque beaucoup de points. Voilà. On sait que si on fait pas les efforts, on va perdre". 

Et faire les efforts pour l’entraîneur Medhy Mary, c'est d'abord assurer le repli défensif. Surtout face à une équipe du Mans aussi dangereuse offensivement :"Ils ont une capacité offensive qui est assez exceptionnelle. Ils mettent beaucoup de points. Ils jouent plutôt très juste. Ils ont un impact physique. Des shooter partout. Ils ont tapé l'Asvel. C'est quand même pas une mince affaire. Ils ont aussi une organisation en défense. Mais l'impact offensif de leur part est quand même quelque chose d'assez exceptionnelle."

On est une nouvelle équipe - Mehdy Mary

Des Limougeauds bien conscients de l'enjeu important de cette rencontre. Un match qui va conditionner la suite de la saison selon Hugo Invernizzi :"Ce n'est pas qu'il peut, c'est qu'il va conditionner la suite ! Si on perd, c'est quasiment mort. On sera à 2 défaites et le point average face à eux. Et il restera 11 matches. C'est un peu court. Ça va conditionner la suite même si on n'est pas à l'abri d'une défaillance d'un concurrent. Mais bien sûr que ça va conditionner le reste". 

Face à la presse, son entraîneur s'est montré plus mesuré tout en rappelant que le pire était clairement envisagé il n'y a pas si longtemps :"Il reste quand même 12 matches. Pour le club, c'est une saison de transition. On sait bien où on était quand j'ai repris l’équipe au mois de décembre. L'objectif, il était clairement de rester dans cette division. Cette année, avec 3 descentes, on voit que la crainte est beaucoup basée autour de ça, y compris pour des gros clubs. J'ai toujours dit qu'on restait ambitieux. Evidemment, ce serait mieux de prendre ce match là. Mais il faut aussi pondérer le classement. Eux n'ont joué ni l'Asvel ni Monaco sur la phase retour. La réalité, c'est aussi qu'on est une équipe nouvelle avec l'arrivée de DeMarcus Nelson il y a seulement une semaine ! C'est la réalité de ce que l'on vit. Mais ça ne nous rend pas moins ambitieux."

(Le match du Limoges CSP face au Mans est à vivre en intégralité mardi soir à partir de 20h sur France Bleu Limousin)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu