Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Basket - JeepELITE (J27) : Pour Kyle Milling, le Limoges CSP "doit être plus constant" pour dominer Dijon

vendredi 6 avril 2018 à 17:12 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

Le Limoges CSP reçoit l'équipe en forme du championnat de France ce samedi soir à Beaublanc. Avant cette 27e journée de JeepELITE, Dijon reste sur 7 victoires lors des 8 derniers matches. Un adversaire en confiance et donc forcement dangereux selon l’entraîneur limougeaud Kyle Milling. Interview.

Le coach du Limoges CSP Kyle Milling espère bien prendre sa revanche samedi à Beaublanc face à son ami Laurent Legname, l’entraîneur de Dijon
Le coach du Limoges CSP Kyle Milling espère bien prendre sa revanche samedi à Beaublanc face à son ami Laurent Legname, l’entraîneur de Dijon © Maxppp - NICOLAS GOISQUE

Limoges, France

Le Limoges CSP va mieux mais reste fragile, en convalescence. Et cela s'est vu mardi soir à Gravelines. Après une excellente entame de match, les limougeauds ont connu un terrible trou d'air dans le Nord. Pour remporter leur match de la 27e journée de JeepELITE ce samedi soir face à Dijon, l'équipe en forme du moment, il va falloir plus de constance selon Kyle Milling, l’entraîneur. Interview. 

France Bleu Limousin : Vous enregistrez le retour de votre ailier William Howard pour ce match face à Dijon. Vous deviez l'attendre avec impatience ?

Kyle Milling : William est un joueur majeur pour nous. C'est son premier match depuis un mois. Il n'a fait que deux entraînements depuis son retour. Il n'est pas encore à 100%. Mais j'ai confiance en lui pour qu'il donne quelques minutes samedi soir. J'attends de lui qu'il joue son jeu, qu'il soit actif en défense avec ses longs bras, qu'il prenne les espaces et qu'il ai la lecture de jeu en attaque. Qu'il fasse jouer un peu ses coéquipiers. Ensuite, l'adresse et les points viendront.  

Dijon, c'est un adversaire direct dans la course aux playoffs (une victoire de plus que le CSP). Il y a une belle opération à faire face à la JDA...

Chaque match est important, comme depuis le début de la saison. Mais c'est vrai que ce match est très important pour les deux équipes. Je m'attends à un match difficile. Dijon a gagné 7 de ses 8 derniers matches. C'est l'équipe la plus en forme aujourd'hui dans le championnat. Il faudra être prêt. Sur les postes 2 et 3, ils ont des gros scoreurs avec Sulaimon et Brown. Mais aussi avec l'intérieur Pearson, leur joueur le plus constant. Et il y a leurs meneurs de jeu, très bons sur pick n'roll, avec une bonne lecture de jeu. Depuis qu'Holston est arrivé, ils ont vraiment deux bons meneurs. Le danger vient de partout avec également leur pivot Jacques Alingue qui fait le sale boulot, mais très correctement. Il faudra être vigilant sur tous les postes. 

Le panier average ? D'abord gagner même d'un point !

En face, il y a aussi un bon entraineur. Votre ami Laurent Legname. C'était tendu à la fin du match aller. Vous avez une revanche à prendre !

Je connais Laurent depuis des années. C'est un ami. C'est normal quand tu joues au Monopoly contre tes amis, tu veux gagner ! Donc, je veux déjà gagner pour le CSP mais j'ai aussi envie de gagner pour battre Laurent ! C'est comme quand on joue au tennis ensemble l'été. J'ai aussi envie de la battre... 

A l'issue du match aller (victoire de la JDA 79 à 70), Dijon à un avantage de 9 points. Pensez-vous déjà à reprendre le panier average particulier ?

Non, je pense déjà à gagner ce match. On verra au fur et à mesure pour le panier average. Il faut déjà gagner, même d'un point ! C'est une équipe en confiance. Elle est d'autant plus dangereuse. 

Ne pas attendre 4 ou 5 minutes pour mettre la machine en route

Vous restez sur de bonnes entames de matches face à Monaco et Gravelines. C'est important de renouveler cela face à Dijon ?

Oui, cela fait deux matches que l'on débute bien. Mais les joueurs en sont conscients. Les adversaires vont faire des séries, mais il faut être plus constant qu'à Gravelines où on a subit un gros trou d'air sur la fin du premier quart temps et le début du deuxième. Je compte sur tout le monde. Quand les joueurs sortent du banc, ils doivent être prêts à jouer tout de suite. Ils ne doivent pas attendre 4 ou 5 minutes pour mettre la machine en route. 

Dans le dernier quart-temps à Gravelines, votre pivot Samardo Samuels n'a tiré qu'une seule fois. Voulez vous que vos joueurs le trouvent plus, surtout dans ces moments là ? 

Lors du dernier quart-temps, il n'a joué que 4 ou 5 minutes. Et c'est le jeu qui a voulu ça. Sam a bien joué, il n'a pas trop forcé. Là, Dijon va faire des prises à deux, c'est sûr et certain. Ça va être difficile de marquer mais il peut servir de point de fixation et sortir les ballons vers les extérieurs. Après, quand il est arrivé, on ne faisait que lui donner le ballon. Cela a duré pendant 2 ou 3 matches. Et cela a un peu cassé le rythme des autres joueurs. Depuis 2 matches, les autres rentrent un petit peu plus et touchent plus de ballons. Ça nous permet d'être plus dangereux, un peu partout et pas seulement avec Sam. C'est un joueur qui change une équipe. Cela influe sur notre manière de jouer et sur le façon dont les autres touchent le ballon. En l’occurrence, un peu moins. Il faut trouver un juste équilibre. C'est un peu mieux depuis 2 matches. 

(Cette rencontre du Limoges CSP face à Dijon est à vivre en intégralité samedi soir à 20h00 sur France Bleu Limousin et francebleu.fr)