Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Basket - JeepELITE (J32) : Le Limoges CSP avec Nicolas Lang et Tim Crusol face à Nanterre

-
Par , France Bleu Limousin

Très bonne nouvelle pour le Limoges CSP. Après 3 semaines à l'isolement pour cause de Covid, Nicolas Lang et Tim Crusol sont de retour pour le match de mardi soir (20h) sur le parquet de Nanterre. Avant cette rencontre de la 32e journée de JeepELITE, le capitaine a répondu à nos questions.

Nicolas Lang avec Yacine Aouadi lors de son habituel séance de tirs de veille de match à Beaublanc
Nicolas Lang avec Yacine Aouadi lors de son habituel séance de tirs de veille de match à Beaublanc © Radio France - Jérôme Ostermann

Si Jerry Boutsiele (mollet) et Romeo Travis (genou) manquent toujours à l'appel, c'est un Limoges CSP fort des retours de Nicolas Lang et Tim Crusol qui se présentera ce mardi (20h) sur le parquet de Nanterre 92. Après 3 semaines sans jouer pour cause de covid, ils pourront donner des minutes dans les Hauts-de-Seine. Avant cette rencontre de la 32e journée du championnat de France de basket, l'arrière et capitaine Nicolas Lang a répondu à nos questions.

On vous imagine heureux de revenir après une période compliquée pour vous avec des symptômes importants liés au covid (40 de fièvre, toux persistante...) ?

C'était dur mais maintenant, je me sens mieux. Au delà de revenir jouer au basket, après une période comme ça, tu es simplement heureux de sortir dans la rue ! Juste prendre l'air, voir des gens, ça fait du bien. J'ai reçu beaucoup de messages mais je ne suis pas ultra actif sur les réseaux sociaux. Je remercie tous les gens qui m'ont envoyé des messages de sympathie. Maintenant, le but pour moi c'est de vraiment me reconcentrer sur le basket. Faire ce qu'il faut pour être le plus performant possible et espérer que dans quelques jours, ce ne soit plus qu'une histoire ancienne. 

Je fais tout ce qu'il faut pour revenir

Physiquement, on a vu des sportifs de haut niveau avoir beaucoup de mal à revenir. Comment vous sentez-vous après quelques entrainements ?

Je vais voir. A l'entrainement, je pensais que ça allait être pire. Mais sur les entrainements, tu peux gérer l'effort. Tu peux te contrôler. L'intensité d'un match, c'est une toute autre histoire. Quand tu vois des témoignages de joueurs notamment NBA qui ont mis plus de 3 mois à revenir à 100%, c'est... (il ne termine pas sa phrase). Mais je crois que c'est propre à chacun. Tout le monde ne réagit pas de la même façon à ce virus. L'avenir nous le dira. C'est sûr que "j'ai mangé" mais maintenant, je fais tout ce qu'il faut pour revenir au moins physiquement au même niveau qu'il y a un mois. Je ne sais pas combien de temps cela va prendre. Je suis un peu dans l'inconnu de ce côté là. Mon but, c'est d'y penser le moins possible et de me concentrer sur ce que j'ai à faire avec l'équipe pour gagner des matches. Il faut faire attention mais il ne faut pas non plus trop cogiter au risque de se sortir du match ou de son basket. 

Je pars un mois et j'ai l'impression de revenir en août  

Pendant votre absence, vous avez suivi l'équipe avec des résultats toujours en dent de scie et l'évolution du groupe avec les signatures de Bruno Caboco et Maciej Lampe. Qu'en pensez-vous ?

C'est difficile pour moi de juger parce qu'au final, on a limite une nouvelle équipe ! Je pars un mois et j'ai l'impression de revenir en août -rires- On a de nouveaux joueurs. Il y a eu des choses positives. Gagner à Cholet et à Bourg-en-Bresse, ce n'est pas non plus quelque chose de super simple. C'est sûr que la défaite de Dijon fait tâche. A l'ASVEL, on a plutôt été dans le coup. C'est un peu à l'image de notre saison. Il n'y a pas trop de consistance. Tu ne sais pas trop ce que tu vas avoir d'un match à l'autre. On sait que c'est vraiment un de nos défauts d'être en dent de scie. On aimerait être beaucoup plus consistant. J'espère que l'expérience de quelqu'un comme Lampe peut nous aider à avoir toujours cette exigence, cette consistance de part son expérience. J'espère qu'on va enfin réussir à atteindre ce degré d'exigence. 

Il te donne toujours une solution dans le jeu 

Bourg l'a défendu en 1 contre 1 et l'a peut-être regretté. Strasbourg a défendu à deux sur lui. Avec du travail collectif, cela pourra servir les shooters comme vous à l'avenir ? 

Oui, mais chaque équipe est différente. Strasbourg avait certainement ses raisons de faire des prises à deux. L'ASVEL avec Fall n'a pas forcément eu besoin de le faire. Il est assez intelligent pour s'adapter sur plein de choses. Mais oui, malgré qu'on a eu seulement deux entrainements ensemble, je m'entends déjà très bien dans le jeu avec lui. Pour moi, c'est toujours facile de jouer avec des gens qui sont dans les bons espaces, qui savent très bien s'ouvrir, qui connaissent le basket. Il me fait un peu penser à David Andersen (avec qui il a joué à l'ASVEL et Strasbourg). Il te donne toujours une solution dans le jeu. Pas forcément pour marquer mais tu as l'impression qu'il est toujours tout seul. Après, on lui fait confiance pour prendre la bonne décision. On a bien vu qu'il arrivait à finir près du cercle, main droite, main gauche. Qu'il pouvait transférer les ballons. Et si l'équipe adverse décide de trapper, et que nous autour on a des shooters, soit on va être tout seul soit ils ne pourront pas trapper et ça va lui ouvrir des solutions. Maintenant, ce sont aussi des automatismes à créer. Les entrainements, c'est bien. Mais l'enchainement des matches, si on arrive à enchainer un jour, ça peut nous permettre d'accélérer un peu le processus. 

L'enchainement, ça va être 32 matches en 5 jours en juin 

L'équipe vient d'enchainer mais vous n'étiez pas là !

Oui mais là, il y a à nouveau une semaine entre deux matches. Donc l'enchainement dont on me parle, ça va être 32 matches sur 5 jours en juin...

Un commentaire sur le calendrier de la LNB Nicolas Lang ?

Rien à dire sur mes amis. Chacun fait son boulot on va dire.  

Que pensez-vous de Nanterre (13e, 7V/12D) qui semble retrouver des couleurs et qui reste d'ailleurs sur une victoire vendredi dernier à Orléans ?

C'est un peu comme nous dans l'inconsistance. Ils sont capables de faire des gros coups. Ils gagnent contre Malaga en Eurocup et dans le même temps, ils perdent à domicile contre Boulazac qui est dernier. Mais on connait les joueurs. Ce ne sont que des bons joueurs qui ont prouvé des choses. il ont eu quelques défaites difficiles comme à l'ASVEL sur un lancer franc mais ils auraient très bien pu gagner. Je respecte beaucoup cette équipe et de toute façon, cette année, je ne regarde pas le classement. 

Je pense qu'on peut faire de belles choses sur la fin de saison

Il reste beaucoup de matches mais mine de rien, la saison avance. On voit bien que beaucoup d'équipes peuvent prétendre à la 8e place occupée par Limoges. Qu'en pensez-vous ?

En général le mois de mai, c'est un peu là où tout se joue pour chopper les dernières places. C'est le dernier sprint. Là pour nous c'est un peu pareil sauf qu'il reste 15 matches ! Il faut qu'on ai la même mentalité. On n'a pas le luxe de pouvoir se dire, là on va se gérer ou pas. Si on arrive à trouver cette consistance sur les mois de mai et de juin, ce serait vraiment bien et je pense qu'on peut faire de belles choses sur la fin de saison. 

(Le match du Limoges CSP à Nanterre sera à vivre en intégralité à partir de 20h ce mardi soir sur France Bleu Limousin)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess