Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Basket - JeepELITE (J32) : Jonathan Rousselle espère une qualification rapide du Limoges CSP pour les playoffs

-
Par , France Bleu Limousin

Le Limoges CSP reçoit l'Elan Chalon ce mardi soir à Beaublanc (20h) pour le compte de la 32e journée du championnat de France de basket. En cas de victoire, Jonathan Rousselle et ses coéquipiers seront qualifiés pour les playoffs. Avant cette rencontre, le capitaine se confie. Interview.

 Le capitaine du Limoges CSP en conférence de presse d'avant match à Beaublanc
Le capitaine du Limoges CSP en conférence de presse d'avant match à Beaublanc © Radio France - Jérôme Ostermann

Le Limoges CSP peut décrocher son billet pour les playoffs du championnat de France de basket dès ce mardi soir (20h) en cas de succès face à l'Elan Chalon. Un match de la 32e journée de JeepELITE lors duquel le capitaine Jonathan Rousselle espère pouvoir aider son équipe comme il l'a fait samedi dernier à Bourg-en-Bresse. Malgré une prestation intéressante dans l'Ain, le meneur s'est présenté lundi à la presse, le visage fermé. Avec des réponses d'abord très courtes. Volonté de ne pas trop en faire après un bon match ? Ou est-ce lié au départ précipité d'Olivier Bourgain qui a eu un rôle important au début de sa carrière ? Peut-être un peu des deux. Interview. 

Comment allez-vous après ce succès si important samedi à Bourg-en-Bresse ?

Ça va bien. On se sent toujours mieux quand on gagne. Surtout une victoire importante comme ça. Donc ça va. Merci.

Avec 10 points en 15 minutes, vous avez bien rentabiliser le temps de jeu qu'a bien voulu vous donner l’entraîneur... 

On était en effectif réduit donc il fallait que tout le monde donne un peu plus. C'était le but. J'ai apporté quelque chose rapidement. C'était bien. A confirmer.

Que retenez-vous de ce match ?

L'état d'esprit. On s'est serré les coudes. Contexte pas facile. Sur comme en dehors du terrain. Même si on ne pense pas à ce qui se passe, ça existe quand même. Donc on est entre nous. On fait notre truc et cet état d'esprit là, il peut nous amener que des bonnes choses. 

Envie de le rendre fier et de lui rendre la pareille

L’ancien directeur sportif Olivier Bourgain a quitté Limoges en milieu de semaine dernière avant la fin de saison. Vous êtes tous les deux du Nord et vous avez un passé commun à Boulogne-sur-Mer. Etes vous plus impacté que vos coéquipiers par son départ ?

Ça touche. Après, il y a le sportif qui continue donc il faut malgré tout, ne pas perdre le fil. Mais c'est vrai qu'au niveau affectif, ça touche. 

Est-ce une motivation en plus pour vous ?

T'as envie de le rendre fier et de lui rendre la pareille.

Jonathan Rousselle ici en défense face au meneur de Strasbourg Mike Green
Jonathan Rousselle ici en défense face au meneur de Strasbourg Mike Green © Maxppp - Jean-Marc Loos

Vous n'avez pas beaucoup de temps de jeu cette saison. Comment le vivez-vous ? 

Chaque joueur veut être sur le terrain et participer au résultat donc c'est dur à vivre. Mais le principal, c'est que l'équipe gagne. Le cas personnel passe derrière.  

C'est différent de ce que j'ai vécu avant

Malgré tout, vivez-vous cette année difficile comme une expérience ?  

C'est clairement une expérience. C'est clairement enrichissant. Parce que c'est différent de ce que j'ai vécu avant. Ça endurcit et c'est pas évident. Je savais en venant ici que j'allais me confronter à des choses. Je suis en plein dedans. Maintenant, il ne faut pas se désunir et continuer.

En cas de victoire face à Chalon, vous serez qualifiés pour les playoffs. Cela rentre-t-il en compte dans votre préparation, ou préférez-vous ne pas penser du tout à l'enjeu ?

C'est un objectif donc on y pense. On ne peut pas l'occulter. On part avec cette idée de se qualifier le plus vite possible et à la meilleure des places. Donc on y pense et on s'en sert pour se motiver. Sans non plus subir de pression. Ça fait déjà un petit bout de temps que l'on court après cette qualification en playoffs donc on ne se cache pas et on essaye de l'obtenir le plus rapidement possible. 

Ousmane ne va pas venir pour rigoler 

Il n'y a plus d'enjeu pour Chalon. Mais cette équipe peut venir libérée et avec de l’orgueil à Beaublanc... 

Oui, c'est une équipe dont on se méfie et malgré leur fin de saison "en roue libre", qui ne lâche pas les matches et continue à jouer.  Ils ont fait un vrai match samedi dernier contre Dijon. C'est une équipe offensive où ça peut venir de partout. Avec un coach (Jean-Denys Choulet) qui lâche rarement le morceau. Je pense aussi à Ousmane Camara (ancien pivot du Limoges CSP et MVP des Finales LNB en 2015). Même si il n'y a pas de playoffs ou de maintien à jouer, on le connaît. Il ne va pas venir pour rigoler donc il va falloir se méfier. Ils vont jouer un vrai match. On ne prend personne de haut. On va encore être à 7 joueurs. On essaye de faire du mieux possible, de se donner à fond, de se serrer les coudes. Et de remplir les objectifs du club le plus rapidement possible. 

(Le match du Limoges CSP face à l'Elan Chalon est à vivre en intégralité sur France Bleu Limousin mardi à partir de 20h)

Choix de la station

À venir dansDanssecondess