Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Basket - JeepELITE : Le Limoges CSP sombre à Bourg en Bresse

samedi 10 mars 2018 à 21:30 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

Il n'y a pas eu photo. Le Limoges CSP a coulé ce samedi soir à Bourg en Bresse. Un match de la 22e journée de JeepELITE perdu 82 à 63. La crise n'est plus très loin.

La JL Bourg de coach Savo Vucevic a littéralement marché sur le Limpoges CSP samedi soir
La JL Bourg de coach Savo Vucevic a littéralement marché sur le Limpoges CSP samedi soir © Maxppp - Jean Marc LOOS

Bourg-en-Bresse, France

C'est rarissime, même après une grosse défaite. A l'issue du match de la 22e journée de JeepELITE samedi soir, les Limougeauds sont restés enfermés dans le vestiaire pendant une bonne demie heure. Le temps à l'entraîneur Kyle Milling, de leur rappeler certains principes de vie :"Dans n'importe quel sport, ou même dans la vie, c'est celui qui a le plus faim qui gagne, celui qui a le plus d'envie. C'est ce que j'ai dit aux joueurs."

Le show Samardo Samuels au milieu du désert

Des joueurs complétement dépassés face à Zachery Peacock et ses coéquipiers de la JL Bourg. Tous à part deux éléments : le pivot Samardo Samuels (22 pts, 8 rbds, 27 d'éval), qui grâce à son adresse, notamment à 3 points, et sa présence au rebond offensif, a maintenu l'illusion en 1ere mi-temps. Même chose pour le meneur Danny Gibson (16 pts, 4 passes, 18 d'éval.), dont les tirs longue distance ont été les seuls moments positifs en seconde période.

Kenny Hayes comme un fantôme termine avec 0 points et 0 fautes

Derrière ? C'est le désert. Si la défaite est collective et que l'absence de William Howard n'a rien arrangé, on peut quand même s'interroger sur l'arrière Kenny Hayes qui a terminé à 0 point (avec l'adresse, cela peut arriver) mais aussi 0 faute. Statistique plus dérangeante si l'on estime qu'elle en dit long quand à l’implication défensive d'un joueur. Lui est au fond du trou, à l'image d'une équipe dont la place dans le Top 8, ne tient plus qu'à un fil après cette lourde défaite 82 à 63.