Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Basket : la Chorale de Roanne veut "jouer avec son 6e homme"

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La Ligue Nationale de Basket envisage un calendrier de reprise de la Jeep Elite et de la Pro B avec à minima deux matchs en décembre à huis-clos. Nicolas Reveret, directeur de la Chorale rappelle que la philosophie de Roanne est de jouer avec son public.

Nicolas Reveret
Nicolas Reveret © Maxppp - Yves Salvat

La Ligue Nationale de Basket s'est réunie deux fois cette semaine pour discuter des modalités de reprise des compétitions de Jeep Elite et de Pro B. Elle propose que deux journées complètes des championnats soient disputées courant décembre.  Cette proposition doit être entérinée par l'Assemblée générale de la LNB le 8 décembre. 

"Prenant en compte les aides compensatoires de réductions de charges que l'Etat a consenti à accorder", le Comité directeur proposera à l'Assemblée générale que, "pour le mois de décembre, les clubs de Jeep Elite et Pro B jouent chacun un match à domicile". La ligue précise dans son communiqué que si cette proposition est acceptée, plusieurs affiches seront diffusées par la chaîne L'Equipe et la chaîne Sport en France.

Quelles compensations financières si nous acceptons de jouer à huis clos ? - Nicolas Reveret, directeur de la Chorale de Roanne

Une méthodologie que veut bien entendre Nicolas Reveret. Le directeur de la Chorale de Roanne rappelle tout de même que "la philosophie de son club est de jouer avec son sixième homme et donc avec son public". Il s'interroge également sur les aides apportées aux clubs si ceux-ci acceptent de jouer sans public : "Nous sommes prêts à étudier toutes les propositions. Aujourd'hui de la part de la LNB ou du gouvernement nous avons zéro euro qui sont mis sur la table".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess