Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Basket : la finale de Pro B passe par un sursaut pour Saint-Chamond

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Ça passe ou ça casse pour les basketteurs de Saint-Chamond. Après leur défaite au match aller des playoffs de Pro B vendredi soir sur le parquet d'Orléans, les Couramiauds disputent la manche retour ce lundi soir à 20h à la Halle Boulloche.

Le SCBVG aura besoin de Makram Ben Romdhane, le héros de la belle face à Nancy.
Le SCBVG aura besoin de Makram Ben Romdhane, le héros de la belle face à Nancy. © Maxppp - Christelle Gaujard

Saint-Chamond, France

S'ils s'imposent ce lundi soir, les Couramiauds s'offriront une belle jeudi, de nouveau à Orléans. S'ils s'inclinent, ce sera le début des vacances. Saint-Chamond est exactement dans la même situation que lors des quarts de finale face à Nancy, dont les hommes d'Alain Thinet étaient finalement sortis vainqueurs. Aucune raison de craindre Orléans outre mesure pour le meneur Mathieu Guichard : "Cette équipe-là, on sait qu'on peut les battre. On l'a déjà fait à domicile il y a un mois et demi. On en a les moyens. Je pense que lundi, ce sera un match différent de vendredi. Avec les discours que j'ai entendus dans le vestiaire, il va falloir se préparer à une grosse bataille."

Même au pied du mur, pas de raison de trembler, estime de son côté l'entraîneur du SCBVG, Alain Thinet : "Il n'y a pas à être fébrile. On joue pour le plaisir, pour être le trouble-fête. On doit continuer sans se gêner et en essayant d'être à la hauteur, en produisant un meilleur basket. Il faut se lâcher, ne pas jouer avec le frein à main. Il faut faire honneur à notre public. Ils ont pris du plaisir face à Nancy. On leur offre une demi-finale : il faut qu'on soit flamboyants lundi soir !"