Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Basket Landes, vous prendrez bien une petite tranche de quart ?

Par

8e de finale retour d’Eurocoupe féminine pour Basket Landes ce mercredi soir à 20 heures Espace François - Mitterrand et en direct sur France Bleu Gascogne. Les Landaises reçoivent les Turques d’Ormansport Ankara. A l’aller le 19 février dernier les Gasconnes s‘étaient bellement imposées 82-79.

Angelica Robinson, attention danger Angelica Robinson, attention danger
Angelica Robinson, attention danger - FIBA

Mais à BL on se méfie, le « roster » turc est épais et revanchard.

Publicité
Logo France Bleu

Mefiat… c’est l’antienne et le credo des Landaises qui mettent tout le monde en garde contre une euphorie collective qui serait néfaste. Marie- Laure Lafargue la présidente de BL prévient "Ankara est très grosse équipe". L’Orman Genclik est phalange épaisse et solide. Les trois points de la victoire en Turquie ne sont pas une marge large ni une assurance absolue. Et dans l’entourage de Basket Landes on fait remarquer que les filles d’Ankara ne craignent pas l‘entrée dans Mitterrand, elles en ont vu d’autres. On va certes jouer à guichets fermés ce soir à Mont- de- Marsan avec la ferveur que l’on connait. Ce public fantastique, cette chaleur. Avec aussi en perspective la cerise sur la tourtière d’un billet pour les quarts. Lequel mettrait un peu de beurre dans les épinards et des euros en plus dans la tirelire du club. Certes. 

Miranda Ayim, la décisive de BL - BL pro

Ormansport, du lourd, de l'épais, du solide.

Mais en face il y a Angelica Robinson, une Américaine passeport monténégrin en poche. Elle tape son mètre quatre-vingt-onze sous la toise. Elle a réalisé le tour d’Europe des clubs tout en faisant pareillement la saison à Seattle ou Phoenix. Presque dix sept points par rencontre en compétition continentale. Autre cas à traiter, Courtney Paris, un mètre quatre vingt treize et cent vingt  kilos sur la bascule. Un gros pivot qui fait le nettoyage dans et hors la raquette. Autre choupinette rugueuse à surveiller, Arike Ogunbowale, née à Milwaukee, passée par Dallas en WNBA, le championnat professionnel, plus de vingt deux points maqués à chaque match en Eurocoupe. Pour un peu plus d’une demi-heure passée sur le parquet. Ormansport, par ailleurs toujours deuxième du championnat turc derrière Fenerbahce et devant le Galatasaray. Les Ottomanes ont de la matière! Marie- Laure Lafargue le présidente de BL insiste : ce mercredi soir pour passer il faut rigueur, vitesse et constance. 

Arike Ogunbowale, physique la demoiselle! - FIBA
Publicité
Logo France Bleu