Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Basket - Limoges CSP : après la guerre des chefs, retour au parquet face au Portel

-
Par , France Bleu Limousin

Après une semaine très agitée en coulisse, retour au terrain pour le Limoges CSP. Avec ce samedi soir, la réception du Portel à Beaublanc pour le compte de la 28e journée du championnat de France de basket.

Le pivot Jerry Boutsiele, ici au rebond à Beaublanc face à Antibes, dit ne pas être perturbé par la folle semaine du Limoges CSP (illustration)
Le pivot Jerry Boutsiele, ici au rebond à Beaublanc face à Antibes, dit ne pas être perturbé par la folle semaine du Limoges CSP (illustration) © Maxppp - Thierry Sallaud

Limoges, France

La course aux playoffs se poursuit ce samedi soir à Beaublanc (20h) pour le Limoges CSP. Dans le cadre de la 28e journée du championnat de France de basket, les joueurs de François Peronnet affrontent une équipe du Portel qui joue sa survie dans l'élite en cette fin de saison. Si les Limougeauds restent sur trois succès consécutifs, ce match intervient surtout après une semaine agitée en coulisse, avec des épisodes judiciaires a priori très favorables à la reprise en main du club par Céline Forte et ses proches. 

Cela ne doit pas nous empêcher de remplir notre mission 

Une actualité extra sportive que l’entraîneur François Peronnet a suivi de près. Il était d'ailleurs à l'audience du Tribunal de Grande Instance mercredi matin :"Je suis salarié de la SASP Limoges CSP. A ce titre, je suis bien évidemment intéressé à tout ce qui touche à la gouvernance du club. J'étais attentif et je le suis encore, à tout ce qui concerne ce domaine, sur lequel je n'ai pas d'impact mais qui peut en avoir sur l'équipe et sur moi-même. L’impact sur l'équipe est très difficile à mesurer. A chaque fois que les joueurs sont dans la rue ou en prestation avec des partenaires ou des supporteurs, la question leur est posée. Mais elle ne doit pas nous empêcher de remplir notre mission."

Jerry Boutsiele pas du tout perturbé par la folle semaine du Limoges CSP

Pour sa part, le pivot Jerry Boutsiele affirme ne pas être du tout perturbé par tout cela. Il reste concentré sur ce match face au Portel. Une équipe qui avait dominé Limoges dans les grandes largeurs au match aller dans le nord :"C'est une équipe très agressive. Ils sont parfois inconstants. Par rapport aux dernières saisons, ils n'arrivent pas forcément à s'en sortir. Mais comme face à Châlons-Reims, il ne faut pas tomber dans le piège. On sait que c'est une équipe du bas de tableau. On sait qu'ils sont capables d'apporter de la dureté. Face à ce genre d'équipes, on a quelques difficultés. A nous de faire un match très sérieux du début à la fin."

Il faudra s’adapter très vite à leurs nombreux changements défensifs 

Et les Limougeauds ont beau rester sur trois victoires consécutives, cette dynamique reste à relativiser selon François Peronnet, pour qui son équipe n'a pas de quoi prendre les Nordistes de haut, surtout après la débâcle du match aller :"Quelle manque d'humilité ce serait de se dire que l’adversaire qui vient est une équipe qui va nous permettre de poursuivre une dynamique qui n'a que très peu de sens ! Puisque la dynamique sur une semaine, elle a un temps relativement réduit. Ce sera un adversaire difficile à manier. Je n'oublie pas qu'ils nous ont dominé dans les grandes largeurs en début de saison. Dans l'intensité de jeu. Dans la dureté. Si on avait besoin d'un avertissement, c'en est un très fort. Il faudra s’adapter très vite à leurs nombreux changements défensifs."

Choix de la station

France Bleu