Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Basket - Limoges CSP : Petit à petit, Sekou Doumbouya fait son nid en Limousin

samedi 27 octobre 2018 à 11:45 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

Le Limoges CSP affronte Cholet ce samedi à Beaublanc pour le compte de la 7e journée de JeepELITE. L'ailier Sekou Doumbouya, touché à une cheville cette semaine, ne pourra pas tenir sa place. Lui qui commence à montrer ce dont il est capable avant son grand saut vers la NBA l'été prochain.

Sekou Doumbouya en défense sur Charles Kahudi lors du match du Limoges CSP face à l'ASVEL
Sekou Doumbouya en défense sur Charles Kahudi lors du match du Limoges CSP face à l'ASVEL © Maxppp - Maxime Jegat

Limoges, France

Le Limoges CSP devra se passer de son ailier Sekou Doumbouya ce samedi (20h) face à Cholet pour son match de la 7e journée de JeepELITE. Touché à une cheville ce jeudi à entraînement, il a été mis de côté pour la fin de la séance. Cela s'est fait sous les yeux de trois représentants des Chicago Bulls, dont le manager général de la célèbre franchise NBA. Ils ne sont pas les premiers à s'être déplacés en Limousin depuis le début de saison. Pelicans, Celtics ou encore Clippers ont déjà fait le voyage.

De nombreux recruteurs NBA sont déjà passés le voir à Limoges 

Nombreux sont ceux qui depuis des années ont les yeux rivés sur celui que certains sites spécialisés annoncent dans le Top 10 voir le Top 5  de la prochaine Draft. Du jamais vu pour un joueur français ! Mais le natif de Conakry en Guinée ne se casse pas la tête avec ça :"Cela fait plusieurs années que c'est comme ça. A Poitiers, ils étaient déjà là. J'ai l'habitude. De toute façon, je sais qu'ils sont là donc je fais mon truc. Franchement, je n'y pense pas trop. Surtout en ce moment. Je pense plutôt à l'équipe et à ce que je peux apporter. Je n'ai pas cette pression là. C'est une bonne chose."

Si il n'a pas la pression de la Draft, Sekou Doumbouya s'est quand même mis une pression énorme en arrivant à Limoges cet été, après avoir passé plusieurs saisons en couveuse en Pro B du côté de Poitiers. Au point de vouloir peser avec des tirs longue distance, ce qui n'est vraiment pas sa qualité première :"Je me suis mis la pression tout seul. Je voulais me rassurer. Maintenant ça va mieux. Je me retrouve petit à petit. Les gars me font confiance. Les entraîneurs aussi. Quand je rentre sur le terrain, je sais ce que j'ai à faire. C'est plus facile. Je suis libre."

A Beaublanc, tu es obligé de te donner

Et cela se voit ! Sekou Doumbouya a régalé Beaublanc ce mardi en Eurocup avec une action propre à ses caractéristiques de joueur long et très athlétique. Face aux Turcs de Tofas Bursa, il a placé un drive puis un dunk de toute beauté. Et à l'entendre, ce n'est que le début :"C'est important d'être agressif pour l'équipe. Ce genre d'action, ça galvanise tout le monde. Tout le monde crie, tout le monde se lève. Et ça donne un peu la même idée aux autres. De défendre aussi, de faire des stops. C'est un plus pour nous."

Et Beaublanc aussi ! Sekou adore jouer dans la cathédrale du basket français. L'ambiance l'aide à progresser sur son investissement, alors qu'il n'était pas à 100% tout le temps à Poitiers :"Beaublanc ? J'aime bien. Tu es obligé de te donner. Tu peux pas être relax. C'est un plus pour les joueurs. A Poitiers, c'était pas trop le cas. C'est pas le même contexte ni les mêmes ambitions. Je suis jeune. Si je veux progresser, ça passe par là. Il faut que je sois tout le temps à fond et énergique. C'est la seule chose à faire pour progresser. Et je dois travailler sur tous les domaines de mon jeu. Pas un en particulier.

Sekou confiant pour la suite de la saison

Doumbouya et ses longs bras qui ne regrette absolument pas son choix de venir à Limoges. C'était à ses yeux "le meilleur spot" pour lui. Et ce ne sont pas les résultats délicats de ces dernières semaines qui pourraient lui faire changer d'avis :"C'était difficile par rapport au regard des autres. Moi, je ne vois pas ça comme une période difficile. A l’entraînement, on se donne. On ne défend pas en match comme à l'entraînement. On sait que ça va venir en match. Ça commence à se voir. Il n'y a pas de raison que ça ne marche pas. Ça va marcher !"

Et si cela marche cette saison pour lui et le Limoges CSP, Sekou Doumbouya traversera l'Atlantique l'été prochain pour probablement rentrer à seulement 18 ans dans le grand livre d'histoire du basket français, comme le plus haut drafté des joueurs tricolores. Mais il n'en est pas encore là. Il a toute une saison et de nombreux matches pour grandir. A commencer par celui de samedi soir face au Cholet Basket d'une autre pépite du basket français, un certain Kilian Hayes.