Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Basket - Limoges CSP : Samardo Samuels veut "montrer qui il est et ce dont il est capable"

-
Par , France Bleu Limousin

Le nouveau pivot du Limoges CSP, Samardo Samuels, découvre son nouveau club depuis la fin de la semaine dernière. Il semble sous le charme et déterminé à relancer sa carrière en Limousin. A quelques jours de son 1er match samedi à Beaublanc, il a accepté de jouer le jeu des questions-réponses.

Samardo Samuels aimerait bien accrocher une bannière supplémentaire aux murs de Beaublanc
Samardo Samuels aimerait bien accrocher une bannière supplémentaire aux murs de Beaublanc © Radio France - Jérôme Ostermann

Limoges, France

Le nouveau pivot du Limoges CSP, Samardo Samuels, devrait débuter sous ses nouvelles couleurs samedi à Beaublanc face à Chalons-Reims. Il faut attendre la qualification officielle de la part de la Ligue Nationale de Basket ce jeudi. En attendant, le joueur (visiblement à court de forme mais qui n'a rien perdu de son adresse) découvre sa nouvelle équipe et son nouveau club. Avec énormément d'ambition. Interview.

France Bleu Limousin : Quelles sont vos sensations après avoir signé avec le Limoges CSP ?

Samardo Samuels : C’est incroyable d’être ici. Il y a l’énergie du Champion dans cette salle, avec toutes ces bannières et tout ce qui fait référence à l’histoire du club. C’est assez particulier. On va travailler et essayer de poursuivre cela. Je vais faire de mon mieux chaque jour et travailler dur aux entraînements afin d’être prêt pour le prochain match. Je me sens comme à la maison. Je suis heureux d’avoir rejoint un club comme Limoges, avec l’histoire qui est la sienne. 

Que savez-vous du Limoges CSP ?

Je sais que c’est le seul club français à avoir gagné l’Euroleague. Et je sais que le club a déjà gagné le championnat de nombreuses fois. Les bannières parlent d’elles même (il sourit en les regardant). C’est un club qui a des supporters incroyables. J’ai hâte de voir la salle pleine. Je sais qu’ils sont derrière le club. En me baladant un peu en ville, j’ai déjà vu des drapeaux du club et que tout le monde est très enthousiaste à propos du basket et du club. 

Est-ce important pour vous ?

Très clairement ! Ils aident.  En tant que basketteur, j’aime beaucoup voir les gens donner autant de temps pour nous soutenir pendant les matches. Cela donne une force supplémentaire.

Le but est d'être le meilleur, et pour être le meilleur, il faut gagner le championnat ! 

Et que savez-vous du championnat français ?

Beaucoup de gars m’ont dit que c’était plus athlétique que dans les autres championnats européens. Que cela jouait vite. C’est différent des autres ligues. 

Comment allez-vous physiquement ?

Physiquement, ça va bien. Je suis très reconnaissant d’avoir l’opportunité de venir ici et de jouer. Pour moi, chaque journée est une opportunité pour progresser. Je suis très content d’être ici et de faire mon retour. Je suis un gagnant et je veux gagner donc si je dois faire des heures supplémentaires… Après le 1er match, on fera des ajustements pour voir là où je peux apporter. 

On peut imaginer que vous avez besoin d’un peu de temps pour retrouver le rythme de la compétition…

On n’a pas vraiment le temps. Maintenant, il faut y aller. C’est la deuxième partie de saison. Je dois attraper le train en route. Je ne crois pas que l'on ait le temps d’attendre que je sois en rythme. Il faut que j’apporte au groupe. 

Pensez-vous être le joueur qui peut emmener le Limoges CSP jusqu’au titre ?

Absolument ! Je suis un gagnant. Quand vous êtes sur le parquet, que vous vous entraînez chaque jour, dès que vous vous réveillez, le but est automatiquement d’être le meilleur. Et pour être le meilleur, il faut gagner le championnat. 

L'objectif  principal, ce n'est pas moi mais l'équipe 

Vous savez que les supporters attendent beaucoup de vous…

Je n’ai pas besoin de me mettre plus de pression que cela mais comme je l’ai dit, j’apprécie d’être ici. Je sais à quel point ils aiment le club. Et je vais donner le meilleur de moi-même. 

Etes-vous impatient de disputer votre 1er match samedi ? 

Tout à fait. Je suis heureux à tous les matches. Quand chaque jour tu te réveilles et que tu es en mesure de faire ce métier, c’est une bénédiction. Samedi, ça va être un gros match. Mais l’objectif principal, ce n’est pas moi mais l’équipe et gagner le match. 

Que s’est-il passé avec vos anciens clubs ces deux dernières saisons ?

C’est du sport professionnel et dans le monde pro, il arrive certaines choses. C’est un business et parfois, il est facile de montrer les joueurs du doigt. Mais moi je ne baisse pas la tête et je continue à être qui je suis, comme un professionnel. Et je continue. Je suis ici maintenant. Dans le passé, j’ai joué pour quelques grands clubs, à Milan et à Barcelone. J’ai aussi vécu une bonne expérience en Chine et j’ai un peu joué aussi en NBA (109 matches avec les Cleveland Cavaliers...). Je préfère retenir les succès de ma carrière, pas les échecs. 

Connaissiez-vous déjà un ou plusieurs de vos coéquipiers ? 

Oui, Kenny Hayes. Je l’ai affronté à Cleveland. Il y a aussi Drew Joyce. Des gars de l’Ohio. Ça fait plaisir de les revoir.

Avec trois joueurs qui sont passés par l’Ohio (Etat des USA où le basket est très populaire et où se trouve la franchise de Cleveland et de LeBron James), vous vous devez de gagner le championnat !

-sourire- Oui, on se doit de gagner le championnat. Après ce qui s’est passé dans mon dernier club, je n’ai jamais cessé de travailler. Je n’ai pas joué depuis 2 mois mais je veux relancer ma carrière et gagner. Je veux montrer qui je suis et ce dont je suis capable. 

Choix de la station

France Bleu