Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Basket - Nouvel investisseur et nouvelle organisation : le CEP Lorient clame sa volonté de monter en Pro B

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le CEP Lorient voit grand et haut. Le club de basket lorientais, actuel pensionnaire de NM1, affiche sa volonté de monter en Pro B dès la saison 2022-2023. Ce mercredi, la direction annonce le passage du club sous le statut de SAS avec un investisseur principal et une identité nouvelle.

Le CEP Lorient affiche ses ambitions de monter en Pro B
Le CEP Lorient affiche ses ambitions de monter en Pro B © Radio France - Nicolas Blanzat

Gaspard, c'est le prénom du garçon qu'il n'a jamais eu. "J'ai cinq filles, j'en suis très heureux, et Gaspard est le prénom que nous aurions donné à notre fils si nous en avions eu un" explique Georges Sampeur, à la tête de la Financière Gaspard, la société patrimoniale que ce Lorientais de souche détient. Après avoir fait carrière dans des entreprises de location de voiture, puis à la tête de la chaîne B&B Hôtels entre 2003 et sa vente en 2019, celui qui encadrait des stages de jeunes du CEP Lorient dans sa jeunesse a accepté d'augmenter son engagement auprès du club. Via la Financière Gaspard, il est désormais l'actionnaire majoritaire de la nouvelle SAS CEP Lorient Breizh Basket dont il dirige le comité de surveillance.

L'ambition est clairement affichée, nous voulons monter en Pro B

La création de cette société par actions simplifiée marque la volonté du CEP Lorient d'entrer dans une nouvelle dimension. Actuellement pensionnaire de NM1, 8e de la poule A avec cinq matchs encore à jouer d'ici le 8 mai, mais sans chance désormais de monter en Pro B, le club de basket lorientais le clame haut et fort. "L'ambition est clairement affichée, nous voulons monter en Pro B dès la saison suivante" lance Christian Pasquier, l'actuel et toujours futur président du club, lui à la tête du comité de direction.

Georges Sampeur, au centre, est le nouvel actionnaire majoritaire du CEP Lorient qui reste présidé par Christian Pasquier (2e en partant de gauche)
Georges Sampeur, au centre, est le nouvel actionnaire majoritaire du CEP Lorient qui reste présidé par Christian Pasquier (2e en partant de gauche) © Radio France - Nicolas Blanzat

Aucun chiffre révélé

"Nous affichons cette volonté, mais cela se fera avec humilité" appuie-t-il, indiquant une augmentation significative des moyens alloués au staff en place. Mais ni lui, ni Georges Sampeur, ne veulent dévoiler de chiffres. Rien sur la somme de l'éventuel budget du club l'an prochain, rien non plus sur l'enveloppe de l'engagement de l'investisseur. "C'est un engagement sur cinq ans, il en reste encore quatre" indique quand même Georges Sampeur, "un investissement raisonnable en ce qui me concerne, mais ce n'est pas un puits sans fond". Et Christian Pasquier de rappeler que le CEP s'appuie également sur un réseau de "250 entreprises partenaires, nous sommes le club de NM1 qui dispose du plus gros budget en terme de partenariat privé. Nous avons aussi une centaine de supporters abonnés".

Quelle organisation ?

Techniquement, Georges Sampeur présidera le comité de surveillance qui donne les moyens au comité de direction. Celui-ci restera présidé par Christian Pasquier pour la gestion de l'opérationnel du CEP Lorient. Quid du sportif ? "Des joueurs et des coachs sont sous contrat" précise-t-il, quand il lui est demandé quel visage aura l'encadrement et l'équipe la saison prochaine. Il renvoie aussi certaines décisions à l'issue de la saison actuelle.

Un nouveau logo à venir, une volonté de dynamiser le palais des sports

Cette volonté de monter en Pro B s'accompagnera d'une évolution de la charte graphique, avec un nouveau logo et une probable évolution de la mascotte du club. Un CEP Lorient qui ne masque pas aussi son voeu de développer le palais des sports où il évolue. "L'affluence moyenne était de 1.500 à 1.700 personnes avant le Covid-19" rappelle Christian Pasquier, l'idée étant d'améliorer l'accueil des supporters et de développer la convivialité et l'expérience des fans dans la salle lorientaise. "Il y a une culture basket à Lorient, nous voulons en faire l'un des salles les plus spectaculaires de Pro B".

Le CEP Lorient affiche sa volonté de dynamiser le palais des sports
Le CEP Lorient affiche sa volonté de dynamiser le palais des sports © Radio France - Nicolas Blanzat
Choix de la station

À venir dansDanssecondess