Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Basket / Playoff Pro B : L'OLB fait fi des ennuis et file en demi

-
Par , France Bleu Orléans

Malgré un groupe décimé aux ailes par les blessures, l'OLB a obtenu sa qualification hier à Poitiers pour les demi-finale des playoff de Pro B. Une victoire 64-74 qui permet d'avoir plus de repos avant la prochaine échéance et qui récompense le groupe mais aussi quelques individualités.

Pourtant privé de 3 joueurs, l'OLB a réussi à écarter Poitiers des quarts de finale de playoffs dès le 2è match
Pourtant privé de 3 joueurs, l'OLB a réussi à écarter Poitiers des quarts de finale de playoffs dès le 2è match © Radio France - Johan Gand

Poitiers, France

"On s'est un peu gratté la tête quand même" confie le coach Germain Castano, confronté le matin même du match à plusieurs forfaits. En effet on pensait l'ailier Gaylor Curier remis, mais rechute ce samedi matin. Brandon Spearman, autre ailier devait faire des derniers tests, pas concluant et donc toujours indisponible. Giovan Oniangue, touché lors du match aller était lui prévu comme absent. Et puis au 3è quart-temps c'est Kadri Moendadze qui s'écroule, visiblement entorse aussi. "On s'est dit c'est un sketch", en rigole (jaune) plus tard Germain Castano, "en plus tous au même poste". Voilà pour le contexte négatif, et pourtant...

Les tauliers et les minots

A l'image du match aller, Poitiers s'accrochait en début de partie, malgré une adresse à 3 points aussi dramatique que lors du match 1 (0/12 à la mi-temps). Comme jeudi au palais des sports, Miralem Halilovic était "inarrêtable" selon les mots de son coach en 1ère mi-temps (il était déjà à 16 points et 10 rebonds à la mi-temps). Mais les rotations étant déjà limitées, il a fallu aussi gérer le quota de fautes. Halilovic et Fakuade rapidement sanctionnés, ce sont les jeunes qui ont pris leurs responsabilités. A l'image de Marcus Chambre (20 ans) à peine sur le parquet et déjà à l'interception, avec en plus une faute obtenue. A la pause, l'OLB avait déjà 5 points d'avance. Et puis comme lors du match 1, Orléans a commencé à se détacher, comptant jusqu'à 14 points d'avance. Mais les fautes et les rotations limitées ont permis à Poitiers de revenir à 5 longueurs.

Devant les absences et les fautes, le jeune pivot Vincent Vent a joué près de 6 minutes et la jeunesse orléanaise a bien tenu son rôle - Radio France
Devant les absences et les fautes, le jeune pivot Vincent Vent a joué près de 6 minutes et la jeunesse orléanaise a bien tenu son rôle © Radio France - Johan Gand

L'instant Jefferson

Forcément après un 3è quart-temps  largement à l'avantage de  l'OLB, Poitiers a jeté ses dernières forces dans la bataille sur les 10 dernières minutes. Et quand les locaux sont revenus à 5 points, le scénario implacable semblait se dessiner. "Je me suis dit on va s'écrouler dans le dernier quart-temps" admet Germain Castano. Mais son meneur Brandon Jefferson grâce à des tirs à 3 points improbables dans le "money-time" a maintenu l'écart et dégoûté les poitevins (il termine à 30 points dont 8/15 à longue distance).

Brandon Jefferson décisif ce samedi soir, notamment dans le dernier quart-temps avec des tirs importants - Radio France
Brandon Jefferson décisif ce samedi soir, notamment dans le dernier quart-temps avec des tirs importants © Radio France - Johan Gand

Repos bien mérité

L'OLB a donc gagné le droit d'avoir 6 jours avant la prochaine échéance, contre un adversaire qui reste à définir puisque St-Chamond a égalisé lé série hier face à Nancy en s'imposant nettement (104-74). Les 2 équipes jouent une belle mardi en Lorraine. En revanche ça passe pour Gries Oberhofen face à Vichy et pour Rouen face à Blois. 3 demi-finaliste sont donc déjà connus. Orléans va attendre son adversaire en se reposant et en croisant les doigts pour que cette période suffise à retrouver les blessés. "Je leur ai dit débrouillez-vous comme vous voulez mais je veux tout le monde opérationnel la semaine prochaine" lance Germain Castano.

La conférence de presse de Germain Castano, le coach orléanais

Orléans retrouvera donc les playoffs et sa demi-finale vendredi au palais des sports.