Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo France maintient 13 départements en vigilance rouge canicule, les orages arrivent par l'ouest

Basket - Pro A : Le Limoges CSP résiste bien mais s'incline sur le parquet de Monaco

-
Par , France Bleu Limousin
Limoges, France

Les joueurs du Limoges CSP n'ont pas démérité dimanche soir sur le parquet de Monaco. Mais face au leader, les Limougeauds se sont inclinés 92 à 88.

Le Limoges CSP s'est incliné dimanche soir à Monaco où les arbitres ont malheureusement pesé sur les débats
Le Limoges CSP s'est incliné dimanche soir à Monaco où les arbitres ont malheureusement pesé sur les débats © Maxppp - Michael Alesi

Si près mais si loin. Comme souvent en Euroleague les deux saisons précédentes, le Limoges CSP est resté au contact dimanche soir à Monaco en ouverture de la 29e journée de Pro A. Mais il n'a pas donné l'impression de pouvoir emporter la mise face à l'ogre et leader incontesté du championnat de France.

Les Limougeauds ont d'ailleurs mis du temps pour se mettre en route. Mais les 12 points de retard après 6 minutes de jeu ont vite été effacées après un temps mort de Dusko Vujosevic. Après cette 1ere cellule de crise de la soirée, ses joueurs ont enfin mis les ingrédients nécessaires pour revenir au score à la fin de 1er quart temps (25-25).

Un arbitrage parfois à sens unique

S'en est suivi un véritable mano à mano. Si les monégasques parvenaient souvent à faire un écart, jamais les joueurs du Limoges CSP n'ont lâché. Pourtant, les arbitres ont sifflé de manière parfois étonnante. Ou quand la contestation vaut faute technique d'un côté, mais pas de l'autre. Sans parler de cette faute antisportive pour un bras retenu alors que les monégasques sortent assez souvent, et à raison, leur "boite à outils", sans jamais dimanche soir, être sanctionnés de la sorte.

A la mi-temps, le Limoges CSP avait le double de faute que la Roca Team pourtant bien connue pour son agressivité de tous les instants. Si la critique de l'arbitrage est souvent facile et déplacée, il y quand même de quoi s'interroger à la vue de certaines séquences de ce match. Certains diront que le club doit travailler pour regagner le respect des arbitres. Ce n'est pas faux. Cela donne d'ailleurs à voir sur la côte du Limoges CSP dans le basket français d'aujourd'hui.

Trop de lancers francs ratés en fin de match

Mais passons. Si Monaco a largement fait tourner en vue de sa demie-finale européenne de vendredi face à Banvit, la Roca Team reste largement au dessus. Et si les Limougeauds n'avaient pas laissé autant de lancers francs (11 réussites sur 17) et de rebonds offensifs à Monaco (13), ils auraient peut-être moins de regrets, partialité arbitrale ou pas.

Au classement, il faut attendre les autres matchs de cette 29e journée ce mardi pour savoir si cette défaite 92 à 88 à Monaco est vraiment préjudiciable. Quoiqu'il en soit, il reste 5 "finales" à jouer pour arracher une place en playoffs. A commencer par le classique du basket français dimanche à Beaublanc face à l'Elan Béarnais. Vu les 4 dernières sorties du Limoges CSP, l'espoir reste de mise.

Se tourner maintenant vers le match de l'année - Dusko Vujosevic

Les réactions -

Dusko Vujosevic : "La combativité montrée par le CSP est satisfaisante. Mais je ne peux pas dire qu’on a fait les efforts sur les 40 minutes du match. On a eu quelques minutes creuses. Ce n’est pas possible face à un adversaire avec autant de qualité que Monaco. On a raté quelques lancers francs importants. Surtout dans le dernier quart lors duquel on a aussi laissé trop de rebonds offensifs à Monaco. C’est probablement ce qui nous a coûté le match. Je ne fais jamais de commentaires sur les arbitres. C’est pareil ce soir. On doit maintenant se tourner vers le prochain match face à Pau dimanche à Beaublanc. Vu le contexte et l'enjeu pour les deux équipes, c'est le match de l'année."

Mathieu Wojciechowski : "On est forcément déçu. Avant le match, on parlait beaucoup de cohérence, de gestion du rythme, de consistance. On a été cohérent. C'est l'un de nos matchs les plus aboutis à l’extérieur malgré la défaite. On revient un nombre incalculable de fois à deux ou trois points, et à chaque fois, il se passe un truc bizarre... Je parlerai pas de l'arbitrage, parce que ce n'est pas quelque chose que l'on peut contrôler. Mieux vaut parler de nos lancers francs ratés à la fin. Si moi et Joseph, on les met, on reste à côté de Monaco. On a fait un match solide mais ce n'est pas assez."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess