Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Basket – Handball – Volley

Basket : Sandra Dijon retrouve "ses" filles de Mondeville

mardi 26 janvier 2016 à 10:11 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Sandra Dijon avait quitté cet été Mondeville après deux saisons passées chez les Normandes. Elle revient pour une pige médicale de 18 jours dont elle compte bien savourer chaque moment, à commencer en Coupe de France face au Hainaut mardi soir.

Sandra Dijon veut profiter de chaque moment à Mondeville
Sandra Dijon veut profiter de chaque moment à Mondeville © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

Sandra Dijon avait effectué la préparation cette saison avec les filles de Mondeville. La pivot aurait souhaité participer à une troisième saison consécutive. Le budget du club calvadosien en a décidé autrement. 

Partie effectuer des piges à Bourges, Sandra Dijon, qui a fêté le 10 janvier dernier ses 40 ans,  revient dans le club de basket normand en tant que joker médicale. Un retour qui n'est pas sans émotion pour elle et ses coéquipières. 

Profiter au maximum et m'éclater

"J'ai su que quand Marine (Johannes) a appris que j'avais signé, elle était en pleurs (rire). C'est vrai qu'il y a un lien particulier, elle pourrait être ma fille (rire). Ca me fait plaisir, c'est vrai que ça a été difficile de partir comme ça. C'est vrai que'lles sont super-contente et moi aussi. Je vais en profiter au maximum, essayer de m'éclater et de donner aux filles tout ce que je peux sur ces 18 jours et puis l'avenir nous dira ce qui va se passer après."

8e de finale de Coupe de France. Mondeville-Le Hainaut. 20h