Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Basket : Strasbourg se saborde et est éliminé par Dijon

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les basketteurs de la SIG ont compté 31 points d'avance face à Dijon ce lundi au Rhénus avant de s'effondrer et de s'incliner après prolongations (85-89). Ils sont donc éliminés en quarts de finale des play-offs du championnat de France de Jeep Elite.

La SIG de Vincent Collet a vécu une élimination cauchemardesque face à Dijon
La SIG de Vincent Collet a vécu une élimination cauchemardesque face à Dijon © Maxppp -

Strasbourg, France

Le meilleur parfois, le pire souvent. La SIG a fini sa saison de Jeep Elite en vivant un cauchemar incroyable. Brillante en première période, elle a compté jusqu'à 31 points d'avance face à la JDA Dijon (encore 29 à la pause, 51 à 22) ce lundi soir au Rhénus, en quarts de finale retour des play-offs de la Jeep Elite. Puis patatras, les Strasbourgeois se sont effondrés de manière incompréhensible après la pause, pour finalement s'incliner 89 à 85 après prolongations. Les Dijonnais affronteront donc Monaco en demi-finale, alors que les Strasbourgeois sont en vacances.

Une mi-temps cauchemardesque

"C'est pas loin d'être la pire mi-temps de ma carrière, analyse l'entraîneur de la SIG Vincent Collet, sonné par ce retournement de situation invraisemblable. C'est totalement incroyable, désolant. On avait montré dans l'année qu'on était capables de prendre 30 points sur un match, on a montré qu'on pouvait les prendre sur une mi-temps. On a réussi l'impossible, comme Dijon, malheureusement nous, dans le mauvais sens".

Une saison ratée

Après avoir été finaliste 5 saisons de suite, puis demi-finaliste la saison passée (éliminé en prolongations du match 5 face au Mans), la SIG a donc raté sa saison, à l'image de cette deuxième mi-temps cauchemardesque face à Dijon. "C'était une saison compliquée à tous les niveaux. On a eu des problèmes internes, analyse le capitaine Florent Pietrus. On a gagné la Leaders Cup, mais si on fait un bilan complet, c'est un échec total, il faut l'assumer et ne pas avoir peur de le dire". 

"Egale à elle-même dans la connerie"

L'entraîneur Vincent Collet a eu des mots très durs sur le comportement des ses joueurs cette saison : "On n'a pas produit la même qualité de jeu que les saisons passées et surtout on n'a pas progressé. Ça faisait six ans qu'on était toujours meilleurs à la fin qu'au début de la saison. Cette année, cette équipe n'a pas progressé d'un iota et elle est restée égale à elle-même dans la connerie jusqu'au bout".

Maigre consolation, la SIG a remporté la Leaders Cup en février et disputera la Ligue des Champions la saison prochaine.

Choix de la station

France Bleu