Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Basket : Valérie Garnier annonce une sélection élargie pour le TQO de Bourges

-
Par , France Bleu Berry

Valérie Garnier a retenu 14 joueuses pour le tournoi de qualification olympique à Bourges du 6 au 9 février. Deux seront écartées au dernier moment. La France affrontera au Prado l'Australie, le Brésil et Porto-Rico.

Valérie Garnier, coach de l'équipe de France féminine de Basket, de retour à Bourges pour dévoiler sa sélection
Valérie Garnier, coach de l'équipe de France féminine de Basket, de retour à Bourges pour dévoiler sa sélection © Radio France - Michel Benoit

Sur ces quatre équipes, une seule sera éliminée. La qualification des tricolores pour les jeux de Tokyo est donc tout à fait possible. Le contraire serait un échec, admet la coach française, Valérie Garnier : " L'objectif numéro un, c'est la qualification, le deuxième, c'est de remporter ce tournoi.  Tout en tenant compte de la particularité de cette fenêtre : c'est un tournoi qui intervient en plein championnat. On va se retrouver, se faire la bise, et bim-bam-boom, on se retrouvera devant l'Australie, 2eme meilleure équipe au monde ! C'est pour cela que j'aborde ce tournoi avec un groupe étoffé et surtout, avec les joueuses qui se sont montrées performantes en novembre lors des matches en Espagne." 

Les officiels lors de la conférence de presse à Bourges - Radio France
Les officiels lors de la conférence de presse à Bourges © Radio France - Michel Benoit

On notera le retour de Sandrine Gruda, meilleure joueuse de l'euro 2019 et l'arrivée d'Alix Duchet. Trois Berruyères ont également été retenues dans cette sélection : Sarah Michel, mais aussi Alexia Chartereau qui peu à peu fait son trou en équipe de France, malgré son jeune âge, 21 ans : " C'est quelqu'un d'intelligent, qui s'adapte. Elle a fait un sacré bout de chemin en quelques années." Valérie Garnier, la coach des Bleues tout aussi élogieuse sur Iliana Rupert, l'autre jeune de l'équipe tricolore : 18 ans, berruyère, elle aussi : " Iliana, elle découvre. C'est aussi le but d'intégrer des jeunes joueuses pour des échéances à plus long terme. Surtout, on n'est pas déçu quand on la met sur le terrain. Elle donne, elle connait son rôle, elle sait ce que j'attends d'elle, et le fait plutôt bien." 

Jean-Pierre Siutat, président de la fédération française de Basket - Radio France
Jean-Pierre Siutat, président de la fédération française de Basket © Radio France - Michel Benoit

Un tournoi de qualification olympique en plein championnat. Des joueuses qui n'auront que quatre jours pour s'entraîner avant d'affronter l'Australie, 2eme meilleure équipe au monde... puis le Brésil le samedi et Porto Rico le dimanche. Pour Jean-Pierre Siutat, président de la fédération française de Basket, le prado de Bourges était le meilleur lieu possible : " Des salles de basket féminin de plus de 5.000 places, il n'y en a pas des tonnes en France. Il n'y en a qu'une. Quand le maire de Bourges, m'a twitté l'été dernier, qu'il était partant pour accueillir le tournoi, j'ai évidemment sauté sur l'occasion. Même si la difficulté, c'est l'éloignement de l'aéroport international. Je me suis employé à convaincre les instances internationales et Pascal Blanc a su fédérer les collectivités locales. " La ville de Bourges débourse 200.000 euros pour organiser ce tournoi, la communauté d'agglomération, 50.000 : " Pour un euro investi, on a quatre euros en retour ! " explique Pascal Blanc, maire de Bourges. 

Le prado de Bourges offre une capacité de 5027 places - Radio France
Le prado de Bourges offre une capacité de 5027 places © Radio France - Michel Benoit

Reste à remplir les 5027 places du Prado. Pas d'inquiétude pour le président de la fédé : " On a fait tous nos matches à guichets fermés. Il n'y a pas de raison que ce ne soit pas la même chose à Bourges." Environ 50 % des places sont déjà vendues. Tarifs de 10 à 60 euros pour deux matches minimum en vente sur le site de la fédération.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu