Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

A Boulazac, le CSP boucle sa phase aller de l'Euroligue sur une victoire face à Milan

vendredi 13 novembre 2015 à 2:13 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin et France Bleu Périgord

Avant ce match, les deux équipes étaient "dos au mur" dixit l’entraîneur du CSP Philippe Hervé. Grâce à un meilleur collectif et à un Nobel Boungou Colo des grands soirs, c'est Limoges qui remporte la mise face à Milan au Palio de Boulazac, 74 à 65.

Un CSP collectif et solidaire prend le dessus sur Milan
Un CSP collectif et solidaire prend le dessus sur Milan © Radio France - Nicolas Blanzat

Boulazac, France

Dans ce match si important dans la course au Top 16, les limougeauds ont perdu beaucoup trop de ballons (20 au total). Mais le CSP, très sérieux, solidaire en défense et appliqué en attaque, a réussi à faire la différence dans le deuxième quart temps (20-9). Sans Randy Culpepper, pas retenu par l’entraîneur, et dans un Palio de Boulazac pas entièrement rempli, Limoges a joué comme une véritable équipe. Beaucoup plus que Milan et sa star très individualiste Alessandro Gentile. 

Un Nobel Boungou Colo des grands soirs

Un joueur s'est quand même particulièrement illustré. C'est l'ailier et vice-capitaine Nobel Boungou Colo. Après deux très mauvais matchs, il avait à cœur de rebondir. Mission accomplie. Avec 18 points, 5 rebonds, 6 fautes provoquées et 5 passes décisives pour 28 d'évaluation en 35 minutes, il a réalisé sa meilleure performance en Euroligue. D'autant qu'il a particulièrement bien défendu sur Gentile, le capitaine et danger numéro 1 côté italien.

Une bonne phase aller pour le CSP selon Hervé

Après le succès à Zagreb, c'est la deuxième victoire face à un concurrent direct. Après la match, l’entraîneur Philippe Hervé était évidemment satisfait que son équipe se soit imposée lors de ces deux matchs :"Nos adversaires directs sont le Cedevita Zagreb et Milan. On aura au moins eu l’intelligence sur la phase aller de gagner ces deux matchs là. Cela nous met dans une bonne position mais il n'y a pas d’euphorie. On a fait ce qu'il fallait, c'est une bonne phase aller pour nous vu les conditions de notre préparation. Si l'on m'avait dit que l'on gagnerait ces deux matchs là, j'aurais signé très très très vite ! On sait ce qu'il nous reste à faire. Gagner chez nous contre Zagreb et à Milan. Et jouer les yeux dans les yeux avec les trois autres équipes.

Ce succès est évidemment une bonne opération au classement. Si Vitoria s'impose ce vendredi à Zagreb, le CSP finirait la phase aller à la 4 ème place du groupe B. Mais au delà du classement, il pourrait bien s'agir d'une victoire fondatrice pour la suite de la saison. Il n'y a qu'à voir le selfie de la victoire posté après le match sur Twitter par l'américain Mark Payne. A croire qu'une véritable équipe est née jeudi soir face à Milan.