Basket – Handball – Volley

PHOTOS - Les Experts s'entraînent à Capbreton dans un gymnase archi-bondé

Par Nelly Assénat, France Bleu Gascogne mardi 27 décembre 2016 à 16:33

Les champions étaient tous là devant 600 fans qui avaient réservé leur billet (gratuit)
Les champions étaient tous là devant 600 fans qui avaient réservé leur billet (gratuit) © Radio France - Christophe Van Veen

L'équipe de France masculine de handball donnait son seul entraînement public ce mardi matin dans le gymnase Nelson Paillou, devant 600 fans ravis. C'est la neuvième fois d'affilée que les Bleus viennent à Capbreton (Landes) avant une grande compétition.

C'était le seul entraînement ouvert au public alors les fans n'allaient pas rater ça. Le gymnase Nelson Paillou de Capbreton était archi-bondé ce mardi matin pour voir les Experts s'adonner à des jeux collectifs et des oppositions.

La star, Nikola Karabatic, n'a fait que des étirements dans son coin, victime d'une entorse qu'il soigne actuellement. Mais à quelques semaines du championnat du monde organisé en France (du 11 janvier au 29 janvier 2017), le public n'a pas été frustré. Ce fut un entraînement intensif impressionnant suivi d'une séance de dédicaces et de selfies à la pelle... au milieu de nombreux média.

Un public conquis - Radio France
Un public conquis © Radio France - Christophe Van Veen
600 personnes remplissent les gradins du gymnase de Capbreton - Radio France
600 personnes remplissent les gradins du gymnase de Capbreton © Radio France - Christophe Van Veen
Nikola Karabatic blessé mais présent - Radio France
Nikola Karabatic blessé mais présent © Radio France - Christophe Van Veen

C'est la neuvième fois d'affilée que les Bleus viennent se mettre au vert quelques jours à Capbreton avant une grande compétition. Ils profitent des installations du CERS , le centre européen de rééducation.

J'ai fait 400 bornes dans la journée pour venir les voir—Xavier, fan Agenais

Xavier est entraîneur de handball à Agen, il a fait le déplacement rien que pour voir les Bleus : "C'est beau de voir des mecs impliqués, j'ai fait 400 bornes dans la journée pour venir les voir !". Muriel de Biscarrosse : "C'est une équipe qui fait rêver, on a même été au Qatar les voir !". Maïtena de St-Jean de Luz est une groupie de Luc Abalo : "Il a tout, l'extension, le poignet...". Nicolas, 11 ans, de Boucau : "Ça fait bizarre, d'habitude on les voit à la télé et là on les voit en face et ils sont tous géants...".

Aujourd'hui on peut vraiment parler d'un enthousiasme pro-Bleus sur lequel veut surfer le manager général Claude Onesta, mais dont il se méfie aussi : "Au début de nos venues les portes étaient ouvertes, venait qui voulait et il n'y avait pas autant de journalistes ! Aujourd'hui si on ne filtre pas, ça devient insupportable. La demande est permanente depuis qu'on gagne".

Des fois on n'est pas très bons... si on a aussi des problèmes à l'extérieur avec les média, le public, ça peut vous faire échouer. C'est la rançon de la gloire —Claude Onesta, manager

"C'est la rançon de la gloire"- Claude Onesta, manager de l'équipe de France de handball

Sous les yeux de Didier Dinart, l'entraineur - Radio France
Sous les yeux de Didier Dinart, l'entraineur © Radio France - Christophe Van Veen

Les Bleus sont à Capbreton jusqu'à ce vendredi 30 décembre. Premier match amical de préparation au mondial le 6 janvier contre la Slovénie.

Un entraînement sérieux et intensif - Radio France
Un entraînement sérieux et intensif © Radio France - Christophe Van Veen