Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cesson Hand : malgré la défaite face à Dunkerque, un premier "soir de fête" à la Glaz Arena

-
Par , France Bleu Armorique

Si le Cesson-Rennes Métropole Hadball s'est assez lourdement incliné contre Dunkerque ce vendredi soir, la Glaz Arena a retrouvé des spectateurs, pour la première fois depuis octobre 2020. Près de 800 personnes ont encouragé les Irréductibles dans un avant-goût du retour du public dans les stades.

Plus de 500 personnes étaient présentes ce vendredi soir dans les gradins de la Glaz Arena
Plus de 500 personnes étaient présentes ce vendredi soir dans les gradins de la Glaz Arena © Radio France - François Rauzy

Ce n'était pas encore l'ambiance des grands soirs, mais au minimum une preuve que l'on se rapproche de ces moments de ferveur collective. A la Glaz Arena, ce vendredi soir, près de 800 personnes ont donné de la voix malgré la défaite du CRMHB face à Dunkerque (23-30) pour la 27e journée de Lidl Starligue.

Ca fait du bien de retrouver une salle, des spectateurs, même pour les joueurs ça va leur faire du bien ! - Cédric, membre du Kop Irréductibles

Avant la rencontre, il n'y a pas foule devant la salle cessonnaise. Et pour cause : depuis mercredi, seulement 800 personnes sont autorisées dans les salles de sport en intérieur. Pour l'occasion, le club n'avait pas mis de billet en vente . "Avec nos partenaires et nos abonnés grand public, on atteint 797 personnes" s'amuse le président du Cesson-Rennes Métropole Handball Stéphane Clémenceau, heureux de "recréer du lien avec ces populations".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une ambiance retrouvée malgré la défaite

Devant la salle, Cédric, un des leaders du Kop Irréductibles, maillot rose et bleu sur le dos, savoure son plaisir : "Ca fait du bien de retrouver une salle, des spectateurs, même pour les joueurs ça va leur faire du bien !". Prêt à donner de la voix ? "Oh oui ! Depuis le temps..." Ses enfants acquiescent, sourire aux lèvres.

Dans les coursives, Benjamin, membre actif du kop, pousse un chariot rempli de cornes de brumes et de petits tambours. "C'est avec grand plaisir qu'on va pouvoir taper dessus pour encourager Cesson-Sévigné" glisse un de ses comparses.

Pendant le match, les plus jeunes donnent aussi de la voix. "Défense, défense !" s'époumone Louan, 8 ans, au micro du kop pendant les séquences défensives de Cesson-Rennes. "Ca faisait longtemps, ça fait vraiment du bien de retrouver les Cessonnais" nous confie-t-il après le match. Et il n'a pas hésite au moment de prendre le micro : "Au début, comme je suis plus petit, j'ai cru que ça allait moins marcher mais en fait si, c'est cool !"

Dans la salle, un vrai habitué du micro n'a lui non plus pas boudé son plaisir : Julien, le speaker de la Glaz Arena. "Lancer des jingles, des olé, des trompettes dans le vide, c'était un peu compliqué ces derniers temps ! Il a fallu se réadapter. Mais ce soir, c'est un grand plaisir de retrouver tout le monde."

Un maintien pas encore acquis

L'un des seuls, et on le comprend, qui ne goûtait pas pleinement le retour des fans cessonnais après le match, c'est le coach du CRMHB Sébastien Leriche : "C'est un peu secondaire... C'est forcément très agréable, pour les joueurs surtout, de retrouver du monde dans la salle. Mais mon premier sentiment c'est la déception de la défaite, et aussi la déception pour notre public du coup ! On aurait aimé leur offrir autre chose." En effet, le maintien n'est pas encore acquis pour les Cessonnais, qui comptent trois points et autant de matchs joués d'avance sur le premier relégable Ivry. Les Irréductibles auront une occasion de se racheter dès mardi à la Glaz Arena face à Nîmes.

  • Rennes
Choix de la station

À venir dansDanssecondess