Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Basket – Handball – Volley DOSSIER : La saison 2018 - 2019 des handballeuses de l'ESBF à Besançon

Coupe d’Europe : l'ESBF reste malgré tout en course pour le Top 8 de la Coupe EHF

samedi 26 janvier 2019 à 21:15 Par Julien Laurent, France Bleu Besançon

Défaite (29-26) des handballeuses de Besançon ce samedi à Larvik (Norvège), en Phase de Groupes de la Coupe EHF (4e journée). L'ESBF se complique la tâche en vue des 1/4 de finale, juste avant d'aller défier les Russes de Krasnodar lors d'un match décisif pour continuer à croire à la qualification.

Raphaëlle Tervel remobilise ses joueuses ! L'ESBF peut encore espérer arracher sa qualification en ¼ de finale de la Coupe EHF, malgré sa défaite chez les Norvégiennes de Larvik (26 janvier 2018) en Phase de Groupes
Raphaëlle Tervel remobilise ses joueuses ! L'ESBF peut encore espérer arracher sa qualification en ¼ de finale de la Coupe EHF, malgré sa défaite chez les Norvégiennes de Larvik (26 janvier 2018) en Phase de Groupes - Créatif Photo / ESBF Handball

Besançon, France

Deuxième match consécutif contre Larvik, en l'espace de six jours, pour les handballeuses de Besançon dans la Phase de Groupes de la Coupe EHF. Mais pas de deuxième victoire de suite... Une semaine après son joli et rassurant 32-25 à domicile, l'ESBF s'est inclinée chez les Norvégiennes (29-26) ce samedi soir lors de la 4e journée (début des matchs retour) et rate l'occasion de se repositionner idéalement au classement de la Poule C (trois défaites désormais), juste avant d'aller en Russie défier Krasnodar (3 février) dans un duel qui reste malgré tout décisif pour la qualification en ¼ de finale. Les Bisontines sont toujours 3e à deux points (= une victoire) de la 2e et dernière place qualificative occupée par les Russes... qui, entre temps, ont certes encore un match à jouer, ce dimanche (27 janvier).   

Mais c'est à Viborg, chez le leader du groupe, auteur d'un sans-faute depuis le début de cette Phase de Groupes. Et les Danoises, à domicile qui plus est, comptent bien s'offrir un quatrième succès consécutif qui leur assurera mathématiquement – d'ores et déjà, avant les deux dernières journées – leur billet pour le fameux Top 8 de la Coupe EHF ! 

Les regrets d'une défaite évitable pour les Bisontines

L'ESBF n'a donc pas réussi à ''faire le job'' ce samedi soir à Larvik. Bon, c'est vrai, les Bisontines étaient privées des services de leur internationale espagnole Lara Gonzalez (déjà absente lors du match aller et encore pour au moins un mois, le temps de soigner définitivement sa douloureuse rupture partielle de l'aponévrose plantaire au pied qu'elle traîne depuis le mois d'octobre) mais aussi, à la dernière minute, de l'arrière droite Lindsay Burlet (victime d'une fracture de l'annulaire droit en se prenant le doigt dans une... chasuble durant un duel lors de l’entraînement de veille de match, ce vendredi soir en Norvège).    

L'entrée des joueuses dans la splendide salle des handballeuses norvégiennes de Larvik (Boligmappa Arena, 4.400 places) - Radio France
L'entrée des joueuses dans la splendide salle des handballeuses norvégiennes de Larvik (Boligmappa Arena, 4.400 places) © Radio France - Julien Laurent

Mais ça n'explique pas tout... Contrairement au week-end dernier dans leur ''chaudron'' du Palais des Sports, les jeunes joueuses de Raphaëlle Tervel et Sandrine Mariot-Delerce ont cette fois été beaucoup plus perturbées par ces mêmes Norvégiennes, revanchardes et dans l'obligation de gagner ce samedi soir sous peine d'être définitivement éliminées après avoir déjà été battues lors des trois premières journées de la Phase de Groupes.

  Remportée en 2011 par les handballeuses de Larvik, la Ligue des Champions trône fièrement dans la vitrine à trophées de la Boligmappa Arena, la superbe salle du club norvégien - Radio France
Remportée en 2011 par les handballeuses de Larvik, la Ligue des Champions trône fièrement dans la vitrine à trophées de la Boligmappa Arena, la superbe salle du club norvégien © Radio France - Julien Laurent

Ce samedi soir, dans la splendide Boligmappa Arena (4.400 places) de Larvik où trône fièrement la Ligue des Champions remportée en 2011 (finaliste en 2013 et 2015) par le club norvégien : l'ESBF n'avait plus tout à fait la même défense aussi solide et hargneuse qu'au match aller. Et par voie de conséquence, une Roxanne Frank moins brillante et efficace dans ses buts (7 arrêts en 35' passées sur le terrain, ce samedi contre 17 durant toute l'heure de match à l'aller).

Et ajoutez une adresse un peu moins présente en attaque... face à la gardienne de Larvik en grande réussite : 18 arrêts  pour Guro Runbraten... En résumé, les bases essentielles pour gagner un match de handball n'étaient pas toutes réunies, ce samedi, pour éviter cette frustrante défaite (29-26) que les Bisontines ont malgré tout tenté d'enrayer en ne lâchant rien durant toute la partie (8-8, 20' / 15-12, mi-temps / 19-18, 41' / 23-18, 47' / 26-25, 57'). De quoi nourrir de gros regrets, au final...

Toujours pas de victoire européenne à l'extérieur depuis neuf ans...

Ce revers en Norvège confirme, statistiquement parlant en tous cas, que l'ESBF a encore du mal loin de ses terres francs-comtoises. Les Bisontines n'ont plus réussi à gagner à l'extérieur en Coupe d'Europe depuis le 6 février 2010 (Challenge Cup, 8e de finale-retour), à Arandelovac (Serbie) !

A LIRE AUSSI : Déjà 100 matchs de Coupe d’Europe dans l’histoire de l’ESBF 

Depuis le grand retour du club sur la scène continentale en octobre 2017, Alizée Frécon & co ont certes signé un très bon nul chez les Polonaises de Lublin cette saison (3e tour de la Coupe EHF). Mais elles affichaient quand même un bilan de quatre revers, déjà, lors de leurs quatre autres déplacements (Silkeborg, Lada Togliatti, Fredrikstad, Viborg)... 

… mais il faudra gagner, absolument, à Krasnodar pour atteindre le Top 8 de la Coupe EHF

Moral et confiance en ont donc repris un petit coup à l'ESBF, avant cette prochaine semaine très importante à plus d'un titre. Parce qu'avant d'aller tenter de battre les Russes du Kuban Krasnodar (3 février, 14h heure française, en direct et en intégralité sur France Bleu Besançon) – et d'au moins quatre buts, après la défaite 26-23 du match aller – dans ce duel décisif pour continuer à croire à la qualification en ¼ de finale de la Coupe EHF qui passera également par une autre victoire obligatoire ensuite contre Viborg lors de l'ultime journée de la Phase de la Groupes : il y aura déjà le retour par la case ''championnat de France'' ce mercredi (30 janvier, 20h) au Palais des Sports de Besançon.   

Avec la réception de Nantes, le solide 5e du classement de la D1 (LFH) où les Bisontines reprendront leur 3e place à Nice en cas de nouveau succès lors de ce dernier match – décalé en raison de la Coupe d'Europe – de la 14e journée.