Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coupe de France : "il faudra être au taquet" dit Manu Mayonnade (Metz Handball) avant la demi contre Brest

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le Metz Handball retrouve Brest pour la quatrième fois en un mois. Son entraîneur, Manu Mayonnade, évoque la préparation de cette demi-finale de coupe de France perturbée par la trêve internationale et les blessures, ainsi que les échecs récents de son équipe face aux Finistériennes.

Manu Mayonnade, l'entraîneur du Metz Handball
Manu Mayonnade, l'entraîneur du Metz Handball © Maxppp - Pascal Broccard / Le Républicain Lorrain

Brest, encore ! Le Metz Handball retrouve son plus sérieux rival français pour la quatrième fois en moins d'un mois ! Largement dominées en championnat et en Ligue des champions, les Dragonnes de Manu Mayonnade espèrent quand même parvenir à se qualifier pour la finale de la coupe de France, ce samedi, malgré la blessure d'Orlane Kanor et les péripéties liées à la fin de la trêve internationale. 

France Bleu Lorraine : Manu, comment est-ce qu'on aborde ce quatrième en très peu de temps face au même adversaire? 

Manu Mayonnade :au sortir de ce match-là, on pourrait jouer une finale et n'être qu'à 60 minutes d'un premier titre. Alors, nos confrontations passées avec Brest ne nous ont malheureusement pas donné satisfaction mais notre cœur de métier, c'est rester concentré et concerné.

Vous êtes rentré de sélection en milieu de semaine, Stanko a vu son retour rallongé, et Orlane Kanor s'est blessé. Même durant cette trêve, les pépins ne vont ont pas épargné...

Ces nouvelles ne font pas plaisir mais il faut les accepter tant bien que mal. Force est de constater que les éléments s'acharnent un tout petit peu sur nous mais il faudra prouver notre capacité à bien saisir le rebond pour faire la différence.

La Coupe de France n'a pas le prestige du championnat, ni de la Ligue des champions, mais a-t-elle pris une importance plus particulière après les récentes défaites et éliminations ?

Oui, c'est un peu ça. L'objectif fixé par le Président était de tout gagner. Nous ne pourrons le faire. La coupe de France redevient une compétition importante pouvant nous apporter un titre donc il ne faut surtout rien galvauder, moins encore aujourd'hui, eu égard de nos difficultés

Pouvez-vous vous appuyer sur le quart de finale retour de Ligue des champions où vous aviez montré une réaction d'orgueil, à défaut de pouvoir battre Brest.

L'idée, c'est de se servir de ce qu'on a fait de mieux dans l'ensemble des confrontations, parce que tout n'a jamais été à jeter Cinq minutes par ci, dix par là... On veut réussir à faire un match de qualité constante sans avoir ces trous d'air qui bénéficient grandement à notre adversaire. Je pense qu'il y a matière à faire quelque chose de bien plus intéressant que lors de nos dernières sorties. 

Ces trous d'air, justement comment les expliquer? Est ce que c'est la conséquence d'une équipe rajeunie, moins expérimentée?

C'est corrélé au fait que l'adversaire est aussi à un niveau de maturité lui permettant d'entrevoir aujourd'hui son meilleur handball. Il faut qu'on soit au taquet en permanence, il nous faut énormément de justesse et beaucoup de rigueur, une meilleure gestion des temps de jeu... ça fait beaucoup, mais on en est capable. 

Metz Handball - Brest Bretagne Handball, à 20 heures, à suivre en direct chez nos confrères de Via Moselle TV.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess