Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Coupe du Monde de basket-ball : quelles sont les chances des Bleus ?

-
Par , France Bleu

Le Mondial de basket débute ce samedi en Chine et l'Équipe de France arrive avec un statut d'outsider. Vincent Collet, le sélectionneur, a dû composer avec des blessures importantes mais a quand même réussi à créer une équipe compétitive et veut se qualifier pour les Jeux Olympiques 2020.

L'équipe de France arrive en Chine avec le statut d'outsider.
L'équipe de France arrive en Chine avec le statut d'outsider. © AFP - Pan Yulong

Alors que la Coupe du Monde de basket débute ce samedi en Chine à 9h30, c'est l'occasion de faire le point sur les chances de nos Bleus dans cette compétition. Avec un effectif rajeuni, des blessures importantes et des cadres partis à la retraite, la France arrive avec un statut d'outsider. 

L'objectif pour Vincent Collet, le sélectionneur, est de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2022. Il faudra pour cela être au moins la deuxième meilleure nation européenne pendant cette compétition. 

Un effectif bouleversé par les blessures

Sur les douze joueurs sélectionnés pour ce Mondial, ils ne sont que cinq à avoir participé à l'échec de l'Euro 2017 qui s'était soldé par une défaite en huitième de finale face à l'Allemagne (84-81). Les plus grands cadres de l'équipe, comme Boris Diaw, sont partis à la retraite et les clefs du camion sont désormais confiées à Nicolas Batum, Evan Fournier ou encore Rudy Gobert. 

Les blessures n'ont pas aidé Vincent Collet, le sélectionneur de l'équipe de France, à créer une équipe compétitive. Antoine Diot s'est blessé avant la préparation, puis Thomas Heurtel et Adrien Moerman qui ont déclaré forfait pendant le stage des Bleus sont les grands absents de ce groupe. 

L'effectif reste néanmoins plutôt séduisant avec un mélange de joueurs d'expérience comme Nicolas Batum, Nando De Colo, qui ont participé aux plus belles pages de l'Équipe de France et de jeunesse avec Mathias Lessort, Franck Ntilikina ou encore Vincent Poirier. Il faut ajouter à cela Evan Fournier et Rudy Gobert, deux très bons joueurs en NBA, qui seront parmi les principaux atouts de cette équipe. 

Cependant, malgré une équipe talentueuse, la France apparaît comme un outsider et devra réaliser un exploit pour de nouveau décrocher une médaille mondiale, après celle de 2014. 

La liste des douze: 

Meneurs : Andrew Albicy, Frank Ntilikina 

Arrières : Evan Fournier, Nando De Colo, Paul Lacombe 

Ailiers : Nicolas Batum, Axel Toupane 

Ailiers forts : Amath M'Baye, Mathias Lessort, Louis Labeyrie 

Pivots : Rudy Gobert, Vincent Poirier

Les atouts de l'Équipe de France

Avec Rudy Gobert meilleur défenseur de la NBA, et Franck Ntilikina qui donne du fil à retordre aux plus grandes stars de la ligue nord-américaine par une défense acharnée, le secteur défensif est très clairement le point fort des Bleus pour ce mondial. Andrew Albicy, le meneur titulaire aura lui aussi pour rôle de faire un pressing tout-terrain sur les meneurs adverses. Ajoutez à cela Nicolas Batum et Axel Toupane,  qui sont très doués pour l'exercice, et l'Équipe de France pourrait bien écœurer bon nombre d'attaques.

L'attaque n'est pas en reste avec des joueurs explosifs comme Nando De Colo (16,3 points par match l'an passé avec le CSKA Moscou) et Evan Fournier (15,1 points et 3,6 passes décisives avec les Orlando Magic). Mais ils ne pourront pas faire le travail tous seuls, et il faudra que Batum apporte plus offensivement. Gobert, par sa taille, devra lui aussi apporter de précieux points dans la raquette. 

Louis Labeyrie aussi aura son rôle a jouer dans l'attaque des Bleus. Connu pour être très fort près du panier, sa mentalité de gagneur fait qu'il ne lâche jamais rien pendant un match. S'il n'est pas toujours le plus grand (2m08), l'ailier fort de Valence se donne souvent plus que les autres et parvient à capter beaucoup de rebonds offensifs qui entraînent souvent des points faciles. 

Le banc des remplaçants n'est pas non plus en reste. Mathias Lessort, véritable pile électrique, aura pour tâche d'épuiser les défenses adverses, tandis que Paul Lacombe, hyper polyvalent, est capable de marquer des points seul mais aussi de créer pour ses partenaires. Un véritable atout pour les Bleus. 

Le cinq majeur potentiel : Andrew Albicy - Evan Fournier - Nicolas Batum - Louis Labeyrie - Rudy Gobert

Une préparation plutôt convaincante 

Avec six victoires pour deux défaites, les Bleus ont plutôt convaincu en préparation. L'équipe commence à avoir des automatismes et la dernière défaite face à la Serbie (56-61) mardi dernier, sans Nando De Colo et avec beaucoup de remplaçants sur le parquet, n'est pas inquiétante outre mesure. 

Pendant cette préparation, l'Équipe de France a battu plusieurs grosses équipes comme l'Italie, le Brésil ou l'Argentine, qui pourraient toutes se retrouver dans le tableau final de la compétition. 

Le calendrier des Bleus 

Le premier gros match de l'équipe de Vincent Collet aura lieu ce dimanche (1er septembre) à 14h30 face à l'Allemagne. Un match qui ressemble à une revanche après l'élimination de l'Euro 2017 contre ces mêmes Allemands. Il faudra gagner cette rencontre pour espère se qualifier au second tour. 

Le reste du premier tour semble plus facile pour les Bleus avec un match face à la Jordanie le mardi 3 septembre à 14h30, et un dernier contre la République dominicaine le jeudi 5 septembre à 14h30.

France - Allemagne : dimanche 1er septembre - 14h30

Jordanie - France : mardi 3 septembre - 14h30

République dominicaine - France : jeudi 5 septembre - 14h30

Choix de la station

France Bleu