Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

CSP-Strasbourg : la tension monte entre les deux clubs après le match 3 de la finale

vendredi 19 juin 2015 à 10:40 France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu Limousin

Vincent Collet, coach de Strasbourg qui "met le vent de l'année" à Frédéric Forte président du CSP. Une sortie du palais des sports de Beaublanc mouvementée pour les joueurs alsaciens. Un président de Strasbourg qui accuse. La tension est montée d'un cran avant le match 4 de samedi.

Frédéric Forte, le président du CSP
Frédéric Forte, le président du CSP © Maxppp

Retour quelques heures en arrière. Le match Limoges vs Strasbourg vient de prendre fin sur une victoire Limougeaude 71 à 59. Dans le tunnel vers les vestiaires, le président du CSP, Frédéric Forte tend la main à Vincent Collet , le coach adverse. Ce dernier l'ignore avant de se retourner pour lui reprocher un tweet. Le président du CSP aurait comparé le jeu de Strasbourg à un "basket de rue" .

En réalité, cette phrase n'a pas été prononcée sur les réseaux sociaux, mais à la radio . C'était sur France Bleu Limousin, lundi 15 juin, dans l'émission Bleu Blanc Vert. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle a été sortie de son contexte . Voilà ce qu'a dit Frédéric Forte.

«Cette équipe de Strasbourg qui est toujours annoncée à juste titre comme l’équipe qui joue le mieux au basket en France, a montré aussi ses limites quand elle ne jouait qu’au basket propre et léché, ils l’ont compris sur le match 2 où ils n’ont pas voulu faire un match de basket, mais un match un petit peu de rue et je ne critique pas, ça fait aussi parti du jeu.»

BBV ''basket de rue\"

Autre polémique de cette soirée, le même Vincent Collet se plaint de l'ambiance lors de la sortie de ses joueurs. Son président affirme même que leur sécurité n'a pas été assurée et demande une protection policière pour le match 4 de samedi.

A Beaublanc, c'est une tradition, les supporters attendent les joueurs à la sortie de la salle, pour féliciter les leurs, et chambrer les adversaires. Il y a aussi eu, c'est vrai jeudi soir, des insultes, des pétards et des fumigènes, mais nos journalistes présents sur place n'ont observé aucune violence physique.

Par :