Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Démission à l'US La Glacerie Basket : « Yann Volmier ne se voyait pas continuer avec ce groupe"

lundi 10 décembre 2018 à 20:36 Par Anthony Raimbault et Benoît Martin, France Bleu Cotentin

Quelques heures après l’officialisation du départ de l’entraîneur adjoint Yann Volmier, le président du club Sylvain Jean a accordé une interview à France Bleu Cotentin pour expliquer ce départ.

© Radio France - Anthony Raimbault

Cherbourg, France

Comme annoncé sur France Bleu Cotentin au lendemain d’une nouvelle défaite à domicile en Ligue 2, l’US La Glacerie a confirmé la démission de Yann Volmier de  son poste d’adjoint. Le départ du coach qui a fait grandir le club jusque dans le monde professionnel n’a rien d’anodin. Sylvain Jean, le président de l’US La Glacerie a expliqué les raisons de cette démission dans le KOP France Bleu Cotentin

Comment expliquez-vous ce départ de Yann Volmier ? 

« Yann se sentait un peu en difficulté avec les filles depuis quelques temps. Jeudi midi, il m’a appelé en m’expliquant qu’il ne se voyait pas continuer avec ce groupe selon lui un peu difficile à gérer. Il a préféré jeter l’éponge. »

ECOUTER - Le KOP France Bleu, émission du 10 décembre 

Son autorité était  remise en cause par les joueuses ? 

"Quand l’équipe ne tourne pas très bien, chacun rejette la responsabilité sur l’autre. En plus, il y a un staff à deux têtes (avec Didier Godefroy, ndlr), donc peut être que les filles étaient perdues à ce niveau-là. Yann a certainement pris pour lui certaines remarques, et il y a aussi peut-être un peu d’usure. "

"Il fallait que les joueuses assument ce départ"

L’entente avec Didier Godefroy l'entraîneur principal était-elle bonne ?

« Il n’y avait aucune tension entre les deux, d’ailleurs Didier souhaitait que Yann reste. Les rapports entre eux restent à ma connaissance très bons »

Est-ce que ce départ peut être un mal pour un bien pour le club dernier de Ligue 2 ? Est-ce que ça peut servir d’électrochoc ? 

« Très clairement, ce n’est pas un bien pour le club. Yann c’est l’histoire du club. C’est lui qui a fait toutes les montées. Pour la Ligue 2, oui, peut-être que ça peut créer un électrochoc. Quand j’ai annoncé la nouvelle aux joueuses jeudi en fin de journée, j’ai aussi mis les joueuses devant leurs responsabilités. Il fallait qu’elles assument en partie ce départ. Samedi, malgré la défaite (50-55 contre Rezé), on ne peut pas leur reprocher ni l’investissement, ni la solidarité du groupe. On peut donc considérer que ça a eu un électrochoc positif. J’aurais préféré que ça se fasse autrement ».