Basket – Handball – Volley

Dordogne: le BBD de retour sur les parquets de PRO B

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord samedi 24 octobre 2015 à 6:00

Arnaud Kerckhof lors d'un match face à Antibes au mois de mai dernier
Arnaud Kerckhof lors d'un match face à Antibes au mois de mai dernier © Maxppp - Maxppp

Le Boulazac Basket Dordogne entame son championnat ce samedi en déplacement à Vichy-Clermont en Auvergne. Le BBD espère bien faire aussi bien que la saison dernière, quand il avait atteint les demi-finales de PRO B

Le championnat de Pro b de basket reprend ce samedi. Boulazac entame une nouvelle campagne dans le secteur professionnel.

Après être allé jusqu'en demi-finale l'an dernier, le BBD espère faire aussi bien ou au minimum vivre à nouveau les play-off.

Ce saamedi Boulazac ouvre la compétition à Clermont, face à Vichy Clermont.

Le championnat cette année sera très dense... La proB depuis quelques saisons monte en puissance mais Boulazac a les armes pour bien y figurer.

Le BBD a le deuxième budget de la division avec 2.560.000 euros soit une augmentation de 30.000 euros par rapport à la saison dernière. Bourg-en-Bresse qui descend de pro A est loin devant avec 3 millions 500 mille.

La moyenne des budgets en pro B est d'1 million 900 mille. Quand on regarde la masse salariale le BBD est toujours deuxième derrière les burgiens avec 907.000 euros.

Grosse affluence dans le Palio

Boulazac met le paquet sur ses joueurs, mais cela ne fait pas tout bien sûr. Cette saison, bien malin qui peut dire qui va terminer aux 8 premières places pour les play-off.

Boulazac a fini l'an dernier deuxième meilleure affluence avec une moyenne de 3921 spectateurs. Seul Orchies dans sa Davo Pévèle aréna a fait mieux avec 4700.

Mais le BBD va devoir trouver des tarifs attractifs pour mobiliser encore plus. Boulazac doit rester un club très populaire, c'est qui a fait sa force.

Boulazac a changé de nombreux joueurs à l'intersaison. Le dernier arrivé a marqué les esprits. Il s'agit de l'américain, Franck Hassel. Un joueur au CV impressionnant.

Le portrait de Franck Hassel