Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Earvin N'Gapeth de retour à Poitiers après son Euro de volley

-
Par , France Bleu Poitou

Le volleyeur star de l'équipe de France est passé par les studios de France Bleu Poitou ce mercredi dans le cadre de l'émission "L'invité du soir" avec Antoine Plouzennec. Il en a profité pour se confier sur son Euro et ses projets pour le volley à Poitiers quand il aura pris sa retraite de joueur.

Earvin N'Gapeth et l'équipe de France en préparation à la salle Grenon à Tours
Earvin N'Gapeth et l'équipe de France en préparation à la salle Grenon à Tours © Radio France - Jean Lebret

Poitiers, France

Earvin N'Gapeth de retour dans la Vienne ! Le volleyeur était de passage ce mercredi soir dans les studios de France Bleu Poitou pour parler de son autre passion, la musique et le rap. Le volleyeur star de l'équipe de France est aussi revenu sur son Euro et ses projets pour le volley à Poitiers quand il aura pris sa retraite de joueur.  Il avait publié un tweet énigmatique pendant la compétition sur ses envies de revenir à Poitiers... Earvin N'Gapeth met fin aux interprétations : il ne reviendra pas en tant que joueur. 

"Poitiers, un club qui peut marquer le volley européen"

"Poitiers, c'est ma ville, je pense à ma reconversion, c'est dans un coin de ma tête, et si c'est dans le volley, c'est clair que ce sera à Poitiers. Ce ne sera pas en tant que joueur, non. C'est un club qui a marqué l'histoire du volley français et qui peut marquer l'histoire du volley en Europe. Mais ça prend du temps, c'est du travail, il faut pas mal de choses autour de ça. C'est un projet qui se réfléchit bien, donc on commence à y réfléchir".

Choix de la station

France Bleu