Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Élan Béarnais : le groupe au grand complet

-
Par , France Bleu Béarn

Ce jeudi, l'ensemble de l'effectif de l'Élan Béarnais pour la saison prochaine était présent au palais des sports de Pau. Tous pour s'entraîner, à l'exception du pivot sénégalais Cheikh Mbodj qui devrait rejoindre sa sélection et disputer le mondial.

Matt Mobley, Cheikh Mbodj, Ronald Moore et Tyrus McGee, les dernières recrues de l'Élan arrivées en Béarn.
Matt Mobley, Cheikh Mbodj, Ronald Moore et Tyrus McGee, les dernières recrues de l'Élan arrivées en Béarn. © Radio France - DG

Pau, France

Cette fois, ils étaient tous là ! Après l'arrivée des premières recrues, Petr Cornelie, Nicolas De Jong et Travis Leslie, les Américains Ronald Moore, Tyrus McGee, Matt Mobley et le Sénégalais Cheikh Mbodh étaient eux aussi au palais des sports de Pau ce jeudi. 

Si les trois premiers ont déjà entamé l'entraînement avec les Vert et Blanc, le pivot sénégalais a simplement fait connaissance avec ses nouveaux coéquipiers. Il devrait à nouveau quitter Pau ce vendredi pour rejoindre sa sélection pour participer à la Coupe du monde en Chine, début septembre. À la fin de l'entraînement, les quatre derniers arrivants ont pris le temps de livrer leurs impression sur leur venue.

Ronald Moore

"Je me sens très bien ici, tout le monde a été très accueillant avec moi, s'est assuré que j'avais tout ce qu'il me fallait pour me sentir bien, c'est important quand on vient des États-Unis et qu'on découvre quelque chose de nouveau... Cela permet de se concentrer à 100% sur le basket, le coach, le président et tout le club font tout pour ça. Je sais que le niveau du championnat en France est très bon, le club en plus va jouer la Champions League, ça va être du haut niveau tout le temps, c'est pour ça que je suis venu.

J'espère être un leader, si possible un bon leader pour une bonne saison !          
— Ronald Moore

J'ai aussi énormément discuté avec le coach, pour moi la relation coach/meneur est primordiale, et je sens que le courant passe entre nous. J'espère être un leader, si possible un bon leader pour une bonne saison ! Je commence à me sentir vieux en voyant que je suis parmi les plus âgés, mais le groupe est très bon, on bosse déjà très dur et je vois des jeunes très motivés, c'est bon signe. Ça va faire partie de mon job de leur transmettre mon expérience, et le plus tôt sera le mieux. Je suis un meneur organisateur, mon jeu c'est de rendre les autres meilleurs, de les faire briller...  Je sais aussi shooter si besoin, bref, j'essaye juste d'être un bon guide pour l'équipe, ça me rend heureux et ça plaira aux fans j'espère".

Tyrus McGee

"Enfin là ! C'était aujourd'hui (ce jeudi, NDLR) mon deuxième entraînement avec l'équipe, j'essaye jour après jour d'apprendre à connaître mes partenaires, je connaissais déjà Ronald, on a joué ensemble il y a deux ans (à Pistoia, NDLR), de connaître aussi les coachs et voir comment ils veulent qu'on joue. Cela faisait quatre ans que je jouais dans les meilleurs clubs en Italie, j'avais envie de changer. Je sais que j'arrive dans un club avec une grande histoire, et j'ai déjà vu sur des vidéos que les supporters ici faisaient beaucoup de bruit !

J'ai déjà vu sur des vidéos que les supporters ici faisaient beaucoup de bruit !                
— Tyrus McGee

On va aussi jouer la Champions League cette saison, je connais cette compétition, avec mon ancienne équipe je suis déjà allé jusqu'au Final 4, donc je sais ce que cela demande, j'espère pouvoir le transmettre à mes coéquipiers. On a une équipe assez jeune, je suis surement le 3e ou le 4e plus âgé de l'équipe, donc je vais essayer de tirer partie de mon expérience pour aider les jeunes à devenir meilleurs. Mon jeu est parfois spectaculaire c'est vrai, parce que j'essaye juste de jouer du bon basket, c'est ce que je ferai à tous les matchs, pour nos fans".

Matt Mobley

"Je suis très excité d'être enfin arrivé, j'ai hâte qu'on soit vraiment au travail avec les autres. Je suis ici parce que l'équipe est top, la salle aussi, les fans sont très présents... On a de bons mecs, une équipe athlétique. Ça correspond au championnat, on devrait j'espère gagner pas mal de matchs. On s'entraîne deux fois par jour pour créer la bonne alchimie entre nous, on fait aussi des activités hors du palais, comme du paintball et on va manger ensemble ! 

Après une saison pas mal, je suis prêt à passer à l'étape supérieure            
— Matt Mobley

L'an dernier j'étais en Belgique, ça va être ma deuxième année pro, j'ai fait une saison pas mal, je suis prêt à passer à l'étape supérieure. Il va aussi y avoir la Champions League pour ça, l'an dernier je n'avais joué que les qualifications... Là c'est 14 matchs de très haut niveau, et j'espère plus si on se qualifie".

Cheikh Mbodj

"C'est énorme pour moi de venir jouer en France, c'est ce que je voulais ! Quand tu es jeune basketteur sénégalais, tu vois des légendes du pays comme Makhtar N'Diaye (ancien international sénégalais, le premier à jouer en NBA et également passé par Roanne, Dijon et l'ASVEL, NDLR) jouer en Pro A, alors depuis ce temps, c'était l'un de mes rêves ce venir jouer ici. Franchement j'ai l'impression que sur le papier l'équipe est très forte, coach Vila et son staff vont faire le maximum pour nous mettre dans de bonnes conditions pour gagner le maximum de matchs. C'est vrai que je risque de repartir très vite pour la Coupe du monde, mais de toute façon je suis en communication constante avec coach Vila, c'est comme si j'étais un peu là, avec le cœur aussi".