Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket - Handball - Volley

Élite (J10) – L’Élan Béarnais gagne face à Gravelines, mais perd Nicolas De Jong (89-80)

-
Par , France Bleu Béarn

L'Élan Béarnais a mis fin à une spirale très négative en championnat en battant Gravelines-Dunkerque. Le gros point noir, c'est la sortie sur blessure de Nicolas De Jong, touché au genou droit, sans doute absent pour un bon moment...

Thibault Daval-Braquet a été sollicité par les absences de Nicolas de Jong et Cheikh Mbodj, et il a répondu présent.
Thibault Daval-Braquet a été sollicité par les absences de Nicolas de Jong et Cheikh Mbodj, et il a répondu présent. © Maxppp - Quentin Top

Pau, France

Au coup de sifflet final, des cris de joies sont montées des travées du Palais des Sports, mais un bon "ouf" de soulagement aussi. Après cinq défaites consécutives en Jeep Élite, l'Élan a retrouvé le gout de la victoire, en dominant Gravelines-Dunkerque (89-80). Puis une fois la courte euphorie retombée, les supporters ont vite repensé aux larmes de Nicolas De Jong, sorti en début de 4e quart-temps encadré par Léo Cavalière et Petr Cornelie, touché au genou droit sur une action anodine. Si son indisponibilité n'est pour l'heure pas connue (il passera des examens en début de semaine), les premiers sentiments de ses partenaires, du staff et de l'encadrement Vert et Blanc étaient pessimistes.

Laurent Vila au micro de France Bleu Béarn après la victoire face à Gravelines : "C'est dos au mur qu'on voit la valeur des hommes, ils ont relevé le défi"

Le réveil des individualités

Côté parquet, l'Élan a d'abord dominé avant, comme souvent, de se faire peur. De bonnes inspirations offensives en début de match et une défense plutôt en place malgré la réussite élevée à trois points des Nordistes, permettaient à l'Élan de faire la course en tête : 27-21 en fin de 1er quart-temps. Les débats se sont ensuite équilibrés, l'adresse de chaque côté est un peu retombée, et les Béarnais ont pu compter sur une énorme présence au rebond (46 au total, dont 17 rebonds offensifs contre 30 rebonds au total à Gravelines) pour garder la maîtrise, compter jusqu'à 9 points d'avance et mener à la pause : 47-45.

Petr Cornelie au micro de France Bleu Béarn après la victoire contre Gravelines : "On n'est qu'au début, il faut encore remonter la pente"

Comme souvent cette saison, l'Élan laisse son adversaire mieux revenir au retour des vestiaires, et se retrouve mené 58-53 au cœur du 3e quart-temps, grâce toujours à une réussite à 3 points insolante du BCM, avec dans le rôle des artilleurs en chef "Juice" Thompson, Benjamin Sene, Adonis Thomas et Jean-Michel Mipoka, tous à 3/6. L'Élan serre les dents et s'appuie sur un McGee appliqué (18 points), ou l'énergie de Petr Cornelie, à 1 point du double-double (9 points, 12 rebonds, 15 d'évaluation), et Léo Cavalière pour terminer le 3e quart-temps à hauteur (62-62). Le dernier quart démarre mal avec la blessure de Nicolas De Jong, mais les Béarnais trouvent le supplément d'âme et finissent mieux dans le sillage d'un Ronald Moore décisif (19 points, 21 d'évaluation, élu MVP). La victoire finale, 89-80, sans être parfaite rassure le groupe sur ses capacités, et ramène un petit peu de sérénité avant une semaine à deux déplacements en championnat : mercredi à Nanterre, puis samedi à Roanne. 

Nicolas De Jong, auteur de 19 points et 6 rebonds avant sa blessure, sans doute grave, face à Gravelines-Dunkerque. - Maxppp
Nicolas De Jong, auteur de 19 points et 6 rebonds avant sa blessure, sans doute grave, face à Gravelines-Dunkerque. © Maxppp - Quentin Top
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu