Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% JDA

Jeep Elite : Dijon s'incline en finale face à l'ASVEL (74-87)

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Bourgogne

La JDA s'est inclinée ce samedi 26 juin face à l'ASVEL pour le dernier match du championnat, cette finale de Jeep Elite (74-87). L'ASVEL remporte son 20e championnat de France.

La JDA de Hans Van Wijn s'incline en finale de la Jeep Elite face à l'ASVEL (74-87).
La JDA de Hans Van Wijn s'incline en finale de la Jeep Elite face à l'ASVEL (74-87). © Maxppp - Joel PHILIPPON

La JDA s'est inclinée ce samedi face à l'ASVEL pour le dernier match du championnat, cette finale de Jeep Elite (74-87). L'ASVEL remporte son 20e championnat de France. Même s'ils n'ont pas démérité, les Dijonnais n'ont pas réussi l'exploit sur le parquet du Kindarena de Rouen.

"On a fait trop d'erreurs"

Les Dijonnais ont longtemps mené dans cette rencontre jusqu'à la fin du 1er QT où l'ASVEL est repassé devant (20-19). Mais sur le plan offensif comme défensif, la JDA a répondu présente. Moins bien physiquement, et les meneurs muselés, les Dijonnais ont commencé à souffrir au début du 2e QT. "Notre jeu c'est de passer par Axel Julien et David Holston et ils nous ont bien coupé", réagit Jacques Alingue après le match.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Jacques Alingué, le pivot ajoute "concernant les joueurs de l'Asvel, c'est une armada jamais vu dans le Jeep Elite, Antoine Diot, Cole, Lighty, avec tous les internationaux qui ne sont pas là ils sont capables de nous battre, Strasbourg aussi, il fallait faire le match parfait".

Menée dès la fin du 1er QT, les Dijonnais ont laissé le match leur échapper. L'ASVEL avec un énorme Antoine Diot, très bon au trois points ont pris le large dans cette rencontre. 24-14 à la mi-temps. "Sur leurs transitions ils arrivent à mettre des drive, des paniers. En deuxième mi-temps on n'a pas su trouver les ressources pour les contenir, surtout en défense. On a fait peut-être trop d'erreurs. Face à Cole, Lighty et Antoine Diot, ça ne pardonne pas", analyse l'entraineur Laurent Legname après le match.

Une saison historique, malgré la défaite

"On est tout simplement tombé sur une meilleure équipe que nous cet après-midi", poursuit Laurent Legname. Et les Dijonnais ont eu du répondant avec nos arguments. David Holston, Jaron Johnson et Hans Vanwijn qui termine troisième meilleurs marqueur de ce match avec 19 points derrière David Lighty et Noris Cole, les deux joueurs de l'ASVEL.

Mais cette saison, Dijon nous a fait vibrer. "C'est extraordinaire, 27 victoires, première place lors de la saison régulière, finale de la Coupe de France, de la Leaders Cup, vainqueur de la Leaders Cup", retrace Laurent Legname. "Avec l'effectif que l'on a de départs, plus les absences que l'on a eu cette saison (...) on a su être fort. Je tiens à tirer un grand coup de chapeau aux joueurs, à tout le monde", s'émeut le coach.

C'était un groupe extraordinaire. Ce qu'ils ont fait restera à jamais marqué dans l'histoire du club - Laurent Legname

Laurent Legname part dans l'Ain, à la JL Bourg. Il emporte avec lui Axel Julien. "Je remercie du fond de mon cœur tous les joueurs, ils ont travaillé dur. On a travaillé dur. Cela aurait été magnifique de terminer sur le plus beau des titres, ça n'a pas été le cas malheureusement. J'espère que ça va nous permettre d'apprendre pour tout le monde. C'était un groupe extraordinaire. Ce qu'ils ont fait restera à jamais marqué dans l'histoire du club", conclut Laurent Legname.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess