Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Handball féminin : la saison 2020-2021 de l'ESBF

EN IMAGES - Dernière réussie pour l'ESBF de Raphaëlle Tervel avec le podium de la D1 de handball féminin

-
Par , , France Bleu Besançon

L'ESBF termine sur le podium de D1 féminine de Handball 2021 ! Devant 800 spectateurs, les Bisontines se sont imposées sur le fil 26-25 face à Chambray-Touraine en finale retour pour la troisième place, ce samedi 29 mai au Palais des Sports de Besançon.

Chloé Valentini et Lara Gonzalez -qui s'enlacent- ont, comme les coaches Raphaëlle Tervel et Sandrine Mariot, réussi leur dernière à Besançon avec l'ESBF jolie 3e de la D1 Féminine de handball 2021.
Chloé Valentini et Lara Gonzalez -qui s'enlacent- ont, comme les coaches Raphaëlle Tervel et Sandrine Mariot, réussi leur dernière à Besançon avec l'ESBF jolie 3e de la D1 Féminine de handball 2021. © Maxppp - Yoan Jeudy

La cerise sur le gâteau. L'ESBF termine sa saison sur une très bonne note en arrachant le podium et la troisième place de D1 féminine de Handball lors de sa finale retour ce samedi 29 mai au Palais des Sports de Besançon face à Chambray-Touraine. Une victoire 26-25 sur le gong qui permet donc de dire adieu avec la manière aux deux coaches Raphaëlle Tervelle et son adjointe, Sandrine Mariot, qui quittent le club.

Une victoire 26-25 pour l'ESBF face à Chambray-Touraine qui offre le podium aux Bisontines.
Une victoire 26-25 pour l'ESBF face à Chambray-Touraine qui offre le podium aux Bisontines. © Radio France - Julien Laurent

A l'aller, ce mercredi 26 mai, les joueuses de l'ESBF s'étaient déjà imposées (27-25). Deux victoires, de quoi enterrer le statut de bête noire qu'avait acquises les Chambraysiennes. Elles l'avaient emporté trois fois devant l'ESBF en autant de confrontations : deux fois en championnat et une fois en Coupe de France, avant la finale aller. 

A réécouter : le 100% Olympique consacré à la carrière de Raphaëlle Tervel, coach de l'ESBF. 

L'ESBF troisième pour la première fois depuis 2018

Un dernier match de la saison avec la présence de public : 800 spectateurs ont assisté ce samedi à la victoire de l'ESBF.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les Bisontines ne s'étaient pas si bien classées en championnat depuis trois ans, en 2018. Les deux clubs étaient d'ores et déjà qualifiées pour la prochaine saison de Coupe d'Europe. C'est le cas de l'ESBF depuis sa victoire face à Nice, le 1er mai. Ce sera la 21e campagne continentale pour les Francs-Comtoises, après une saison sans Europe durant cet exercice 2020-2021.

A réécouter : le 100% Olympique consacré à Chloé Valentini, l'ailière gauche de l'ESBF et de l'équipe de France.

Cérémonie d'adieu pour les deux coaches et les cinq joueuses de l'ESBF qui quittent le club ce samedi soir.
Cérémonie d'adieu pour les deux coaches et les cinq joueuses de l'ESBF qui quittent le club ce samedi soir. © Radio France - Julien Laurent

Deux coachs et cinq joueuses s'en vont

Raphaëlle Tervelle et Sandrine Mariot quittent donc l'ESBF par la grande porte. Elles ont décidé de faire une pause après six premières années fructueuses mais aussi très prenantes à la tête d'une équipe professionnelle. Dans leur club de coeur, où elles avaient aussi brillamment joué dans les années 90/2000 avant de revenir ensemble sur la banc en 2015, les deux Franc-Comtoises ont réussi à replacer l'ESBF comme un club qui compte dans le handball hexagonal (sixième de D1, en 2016, quatrième et retour en Coupe d'Europe en 2017, troisième en 2018 et élimination aux portes des quart de finale de la Coupe EHF, cinquième de D1 et qualification européenne en 2019, septième de D1 en 2020 au moment de l'arrêt prématuré des compétitions à cause du Covid, et enfin, troisième en 2021 avec qualification européenne). C'est Sébastien Mizoule qui prendra les rênes de l'équipe dès le mois de juillet prochain. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

A réécouter : le 100 % Olympique consacré à Maria Núñez, la pivot espagnole de l'ESBF vice championne du monde 2019 de handball

Outre le départ de ses deux coaches, l'ESBF perd également ce soir cinq de ses joueuses : ses deux internationales françaises, Chloé Valentini (direction Metz pour l'ailière gauche originaire du Haut-Doubs) et Aïssatou Kouyaté (Brest), mais aussi sa capitaine et internationale espagnole, Lara Gonzalez (Paris 92). A 32 ans, la pivot internationale espagnole Maria Nunez arrête sa carrière. Enfin, l'internationale polonaise Aneta Labuda fait aussi ses valises. Les deux dernières citées n'ont pas été pronlongées par le club.

A réécouter : le 100% Olympique consacré à Roxanne Frank, la gardienne de but de l'ESBF et de l'équipe de France

Choix de la station

À venir dansDanssecondess