Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Entre deux dépistages, les handballeurs de la Team Chambé préparent leur saison

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Avec l'épidémie de coronavirus, les handballeurs chambériens doivent se plier au dépistage hebdomadaire contre le coronavirus. En dehors du terrain, le masque est obligatoire pour toute l'équipe.

 Les joueurs et les membres du staff sont testés chaque semaine pour éviter la propagation de Covid-19
Les joueurs et les membres du staff sont testés chaque semaine pour éviter la propagation de Covid-19 © Radio France - Xavier GRUMEAU

Le Chambéry Savoie Mont Blanc Handball se soumet à un protocole sanitaire très strict : dépistage chaque semaine pour tous les membres du staff et masque obligatoire en dehors des entraînements. Une situation qui peut être perçue comme déstabilisante en pleine préparation pour la saison de Starligue qui démarre le 26 septembre. La Team Chambé affrontera Toulouse au Phare. En attendant, il faut faire avec les règles anti-Covid-19.

"On arrive et on repart masqué alors qu'on s’entraîne pendant 1 heure 30, en étant les uns sur les autres. Il y a un peu d'incohérence dans ce domaine là. Mais c'est comme ça." - Erick Mathé, entraîneur du Chambéry Savoie Mont-Blanc Handball.

ÉCOUTEZ - Érick Mathé, entraineur : "On sait que [le coronavirus] plane au-dessus de notre tête"

Jusque-là, les joueurs ne pouvaient ni prendre de douches, ni aller dans les vestiaires pour se changer. C'est désormais rétabli mais d'autres mesures sanitaires sont maintenues. La plus grande difficulté réside dans le remplacement des joueurs s'ils se blessent. Selon l'entraîneur Erick Mathé, "on est obligé d'avoir les résultats des test pour intégrer des remplaçants à l'équipe". Conséquence : il faut tout anticiper car les résultats ne tombent pas tout de suite.

Si quelqu'un est testé positif - ça n'est pas arrivé jusqu'ici- toute l'équipe est arrêtée pendant sept jours. Ce n'est qu'au bout de cette période que les entraînements et les matchs peuvent reprendre. La personne positive, elle, resterait en quatorzaine. Avant la reprise de la Starligue, Chambéry va affronter à l'extérieur Nîmes et Aix-en-Provence ce week-end. Aix a déjà eu deux cas positifs de coronavirus au sein de son équipe, au mois d'août.

Pendant l'entrainement, les joueurs se touchent et se font des accolades, autorisées selon Erick Mathé
Pendant l'entrainement, les joueurs se touchent et se font des accolades, autorisées selon Erick Mathé © Radio France - Xavier GRUMEAU
Choix de la station

À venir dansDanssecondess