Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Entre le Limoges CSP et Marcus Ginyard, c'est (officiellement) fini

-
Par , France Bleu Limousin

Le torchon brulait déjà depuis plusieurs jours entre le Limoges CSP et son arrière américain Marcus Ginyard. C'est désormais officiel : selon son agent et le club, les deux parties se sont séparées dans la nuit de lundi à mardi. Marcus Ginyard n'est donc plus un joueur du CSP.

Le joueur américain est selon son agent "libre de toute opportunité"
Le joueur américain est selon son agent "libre de toute opportunité" © Maxppp - NICOLAS GOISQUE

C'est un feuilleton qui durait depuis au moins la semaine dernière. Selon un média italien, le Limoges CSP avait notifié son co-capitaine Marcus Ginyard de son futur licenciement. Depuis, celui qu'on appelait "le Maire de Limoges" avait menacé en prenant un avocat et en se disant prêt à aller devant les tribunaux. A priori, il n'en sera rien. 

Selon l'agent du joueur, les deux parties ont trouvé un accord pour se séparer à l'amiable. C'est ce qu'indique ce lundi soir sur Twitter Charles Misuraca.

L'information a été confirmée par le Limoges CSP durant l'après-midi. "Le club souhaite une bonne continuation à Marcus" explique le CSP dans un communiqué.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le contenu de l'accord toujours flou

Selon l'agent, "le club a consenti à payer une large partie des deux ans de salaires restants" à Marcus Ginyard, qui avait paraphé l'an dernier un contrat allant jusqu'en 2023. Est-ce un accord qui est de nature à poser problème au futur recrutement du nouveau coach Massimo Cancellieri ? Le club n'a pas communiqué officiellement sur cette question ce mardi. Il indique seulement que 'le travail en coulisses continue en vue de la reprise des entraînements qui se fera après les traditionnels tests médicaux du lundi 16 et mardi 17 août."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess